Gouverner le vivant

Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité

Accueil > Recherche > Séminaires réguliers

Ce séminaire interdisciplinaire explore la diversité des dispositifs que mettent en place les sociétés humaines pour gouverner le vivant, du gène à la biosphère. La biodiversité, comme façon de définir le bon usage de la nature, est tout à la fois objet de savoirs et de pouvoir, dans des contextes culturels qui déterminent en partie les représentations qui y sont associées. L’intérêt de ce séminaire est d’éclairer l’objet biodiversité depuis les perspectives de disciplines différentes, de l’histoire et l’épistémologie des sciences à l’économie, en passant par l’anthropologie, la sociologie et les sciences politiques. On s’intéressera aux façons de se représenter, de connaître et de manipuler le vivant, aux dynamiques de socialisation et de politisation de la biodiversité, ainsi qu’aux rapports complexes que celle-ci entretient avec l’économie de marché.

Ce séminaire espère devenir un lieu de rapprochement entre les communautés des sciences sociales et des sciences de la vie sur la gestion de la biodiversité, et un lieu de réflexivité sur la place des savoirs dans celle-ci.

Retrouvez toutes les informations pratiques (horaires, lieux...), le programme de l’année, les livres qui discutés pendant les séances... sur le carnet de recherches du séminaire.

Organisateurs

  • Sarah Benabou (Projet R2DS « Mesurer pour conserver », Centre A. Koyré)
  • Valérie Boisvert (Université de Lausanne)
  • Christophe Bonneuil (Centre A. Koyré, CNRS-EHESS-MNHN)
  • Élise Demeulenaere (Éco-anthropologie et ethnobiologie, CNRS-MNHN-Paris 7)
  • Jean Foyer (ISCC, CNRS)
  • Frédéric Thomas (IRD, PALOC)

Ce séminaire, accueilli par le Muséum national d’histoire naturelle, est soutenu financièrement par l’UMR Paloc (IRD-MNHN), l’ISCC (Institut des sciences de la communication du CNRS) et la région Île-de-France (projet Centre Koyré R2DS : La mise en nombre dans la gouvernance globale de la biodiversité).

Contacts : Jean Foyer et Élise Demeulenaere