Appel à projets 2007

 
PIR Sciences de la communication

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Appels à projets

 

Présentation

Cet appel d’offre s’adresse à la communauté des enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs, tous établissements confondus.

Il concerne exclusivement des projets interdisciplinaires, pas seulement entre équipes appartenant à un même ensemble comme les sciences de l’homme, les sciences pour l’ingénieur ou encore les sciences du vivant, mais aussi entre des équipes relevant de départements et d’ensembles disciplinaires différents.

Afin de stimuler l’interdisciplinarité, les projets déposés concerneront principalement des travaux de recherche, mais également des séminaires ou des colloques.

Les objectifs de l’ISCC sont :

  • identifier et de valoriser la communauté de recherche dans le champ de connaissance récent des sciences de la communication et favoriser des travaux de type comparatif ;
  • structurer et stimuler le champ de recherche des sciences de la communication, par des créations de postes et de laboratoires, de mise en réseaux d’équipes et par des coopérations internationales.

Le montants de financement sera de 5 000 à 50 000 € par projet pour des contrats de recherche d’une durée maximale de 24 mois. Les appels d’offre seront annuels avec un système classique d’expertise et d’évaluation placé sous la responsabilité d’un comité scientifique. L’appel d’offre 2008 disposera de moyens plus élevés et tiendra compte des résultats de la campagne 2007.

Les demandes de cofinancements sont acceptées. Rappelons notamment que l’Agence nationale de la recherche (ANR) soutient également des projets de recherche dans le domaine de la communication.

Il est souhaitable que les publications issues des travaux de recherche financés dans le cadre de cet appel d’offre soient mises en ligne sur une archive ouverte (HAL…).

Thématiques

Les projets doivent se rattacher à l’un des cinq axes de recherche de l’ISCC tels que définis lors de sa création, mais la liste des thèmes évoqués pour chacun n’est pas exhaustive.

La dimension comparative est essentielle, au niveau européen, mondial, et de la Francophonie.

La réflexion sur la place de l’information et de la communication dans toute théorie de la connaissance contemporaine doit être menée.

Les sciences de la communication, liées à la place de l’information et de la communication et de toute théorie de la connaissance, s’articulent autour de deux grands champs :

  • le champ épistémologique qui concerne toutes les disciplines de la connaissance. Il a pour objectif de dégager, et de comparer, les différents modèles d’information et de communication utilisés dans les disciplines et d’évaluer dans quelles mesures ces modèles modifient les théories actuelles de la connaissance ;
  • le champ des rapports entre sciences, techniques et société dont l’exploration est aujourd’hui nécessaire. Toute activité scientifique et technique est en interaction avec la société, soit au titre des conséquences sociales et culturelles des sciences et des techniques, soit au titre des demandes de la société à l’égard des communautés scientifiques nationales ou mondiales. Il ne s’agit pas seulement de la « communication » des sciences et des techniques mais de l’interaction croissante entre sciences, techniques et société avec, en filigrane, la question de l’autonomie des différentes logiques à l’œuvre.

Les sciences de la communication sont donc bien à la fois un objet de recherche théorique interdisciplinaire, une théorie de la connaissance, et le résultat de l’interaction des sciences et des techniques avec la société.

Il s’agit ici de contribuer à l’élaboration d’une théorie de l’information et de la communication dans le cadre d’une nouvelle théorie de la connaissance. La coexistence au sein du CNRS de six grandes directions scientifiques est une condition très favorable au développement de ces sciences, par nature interdisciplinaires.

Calendrier

  • Ouverture de l’appel d’offre : 28 mars 2007
  • Date limite de réception des dossiers de candidature : 1er juin 2007