Philippe J. Maarek est professeur des universités en sciences de l’information et de la communication et chercheur à l’ISCC.

 

2017, la présidentielle chamboule-tout. La communication politique au prisme du « dégagisme »

 
Philippe J. Maarek et Arnaud Mercier (dir.), L’Harmattan, 2018, 290 p.

Accueil > Publications > Présentation détaillée d’ouvrages

 

Résumé

L’élection présidentielle française de 2017, avec son résultat jugé « disruptif », est singulière. Emmanuel Macron est un candidat venu de nulle part, sans parti ni expérience électorale. Il a pourtant suivi une stratégie de communication politique révélant sa compréhension de l’épuisement des solutions politiques traditionnelles. Cette victoire est certes chamboule-tout, mais raisonnée, elle n’est pas si inattendue que cela.

Table des matières

Philippe J. Maarek, Université Paris Est – UPEC et Arnaud Mercier, Université Paris 2 Assas, Un chamboule-tout... bien raisonné

Défis et surprises des primaires ouvertes généralisées

Rémi Lefebvre, Université de Lille, Les variations programmatiques de campagne. Primaires et modulations de l’offre politique à droite et à gauche

Pierre Aigouy-Campoy, Natacha Souillard et Pascal Marchand, Université de Toulouse, Les primaires à gauche : des postures aux fractures

Véronique Magaud, Université Zhejiang (Chine), Campagne des primaires et des présidentielles 2017 : communication et imaginaires politiques

Stratégies de communication des trois protagonistes aux résultats inattendus

Sofia Ventura, Universita di Bologna (Italie), Emmanuel Macron : un leader antipolitique, outsider et gaullien ? Image et narration d’un candidat présidentiel en dehors des partis

Philippe J. Maarek, Université Paris Est – UPEC, Entretien avec Guillaume Liegey, associé fondateur de l’agence Liegey-Muller-Pons, conseiller « stratégique » d’Emmanuel Macron ..

Juliette Charbonneaux et Thierry Devars, CELSA (Université Paris 4), GRIPIC, La communication de Jean-Luc Mélenchon sur sa chaîne YouTube : une démarche innovante ?

Christian Bidégaray, Université de Nice, Drôle de drame : ou comment François Fillon a perdu, une élection imperdable

Médias et information dans la campagne 2017 : la domination persistante de la télévision face à la montée des réseaux socionumériques

Philippe J. Maarek, Université Paris Est – UPEC, Retour sur la couverture télévisée de la campagne

Arnaud Mercier, Université Paris 2 Assas, Campagne électorale, dérision politique et réseaux socionumériques : l’ère de la « démoqueratie »

Abdelouafi El Otmani, Julien Longhi, université de Cergy-Pontoise et Friederike Richter, CEVIPOF, Caractérisation des univers de croyance des candidats à la #Présidentielle2017 : une analyse interdisciplinaire des tweets politiques

Les mises en scène des candidats : musiques, clips et meetings

Pascal Lardellier, Université de Bourgogne Franche-Comté, Le meeting, une dramaturgie politico-rituelle... Une lecture anthropologique d’une « grand-messe » républicaine

Thibault Jeandemange, université Lumière Lyon 2, Leitmotiv pour un ou une candidate : ce que la musique dit de la campagne présidentielle

Postface

Patrick Charaudeau, Université Paris 13, La campagne présidentielle de 2017 dans la tourmente du populisme