Photographie : Domaine de Gimios, Minervois, Anne-Marie Lavaysse et Ma Belle.

Avec Christelle Pineau, anthropologue.

Mardi 5 juin 2018, 17h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Inscription à iscc.communication@cnrs.fr

 
Conférence-débat

Vin « nature », la dynamique du fluide

 
5 juin 2018, 17h, ISCC

Accueil > Recherche > Débats et conférences

 

Résumé

Un réseau de vignerons « nature », hors normes, élaborant des vins sans produits chimiques de synthèse à la vigne comme à la cave a émergé au début de ce troisième millénaire. Fortement représenté en France, il s’est élargi aux vignobles du monde. Bien que marginal au regard de la production mondiale, il pèse en terme de représentation mythico-symbolique (vin+nature). Ces vignerons questionnent de manière concrète, par le biais d’expérimentations dans leurs vignes, leur capacité à s’adapter à « L’Évènement anthropocène ». Pour cela, ils opèrent des tentatives de remédiation avec le vivant en articulant des savoirs issus du domaine du « sensible » et des sciences de la « raison ». Leurs pratiques locales, situées, adaptées, convergent avec d’autres mouvements globaux de redéfinition des rapports entretenus avec la Terre et ses habitants. Si chacun façonne son propre terreau syncrétique pour y parvenir, tous se rejoignent sur le socle commun de l’urgence à lutter contre le modèle productiviste dominant dans la filière vitivinicole. La polyphonie de leurs pratiques et discours ne nuit en rien à la congruence du message. Quelles seront les limites de cette dynamique ? La structuration du réseau est-elle souhaitable ? Comment éviter la confusion avec la rhétorique du bio industriel aux objectifs distincts ? Telles sont les questions qui se posent et auxquelles se confronte cette nouvelle paysannerie. Avec cette façon de puiser une énergie créatrice dans le milieu – entrelacs de relations éco-techno-symboliques, elle redessine les contours d’une nouvelle ère du « ré-habiter la Terre ».

Intervenants

Cette présentation sera précédée de la projection du film d’étude de Christelle Pineau et suivie d’un débat en présence d’un « vigneron nature » (sous réserve) ainsi que d’une petite dégustation conviviale.

Christelle Pineau est docteure en anthropologie sociale et ethnologie. Elle a soutenu sa thèse à l’EHESS le 23 octobre 2017 sous le titre Anthropologie des vins « nature », la réhabilitation du sensible. Elle est membre associée de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC-EHESS). Ses travaux visent en particulier le domaine du vin, et s’intéressent aux dépassements de frontières qu’ils soient d’ordre ontologique ou disciplinaire. L’approche perspectiviste et sensorielle de l’anthropologie de la nature, des savoirs et techniques, caractérise sa recherche, et croise les gender studies.