Illustration : Aline Bureau.

Avec Matthew B. Crawford, University of Chicago.

Jeudi 12 avril 2018, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Managing Traffic : Rival forms of rationality

 
12 avril 2018, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation

 

Résumé

Que faisons-nous lorsque nous sommes dans la circulation ? Comment coordonnons-nous nos mouvements avec ceux des autres ? En suivant des règles pourrait être l’une des réponses. Aux États-Unis, l’infrastructure est orientée sur l’idée qu’il est rationnel de suivre des règles. Administrer la circulation routière revient à forcer l’adhésion à ces règles, soit au moyen de marquage linéaire au sol, soit en soumettant les mouvements au contrôle algorithmique par l’automation. Cependant, lorsque l’obligation d’adhésion est rare ou inexistante, une image des mouvements complètement différente apparaît, montrant que les conducteurs sont capables d’une extraordinaire finesse dans l’orchestration de leurs mouvements. Conduire est une forme civique de vie : nous coopérons en tant que « praticiens de la cité » et expérimentons une certaine convivialité (parfois conflictuelle !). L’automation de la conduite soulève la question de l’atrophie de notre intelligence sociale.