Avec Simon Godard, Sciences Po Grenoble.

Jeudi 30 novembre 2017, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Le CAEM et la socialisation transnationale des économistes socialistes

 
30 novembre 2017, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2017/2018

 

Résumé

Longtemps délaissé par les historiens de l’économie, du socialisme et des organisations internationales, le Conseil d’aide économique mutuelle (CAEM) fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt par l’historiographie, notamment allemande et anglo-saxonne. L’organisation de coopération économique des États du bloc socialiste, fondée en 1949 et dissoute en 1991, n’est désormais plus considérée comme une simple « courroie de transmission » du pouvoir soviétique sur les démocraties populaires. L’apport de recherches socio-historiques a permis de montrer comment le CAEM devient un nouvel acteur des relations internationales qui s’établissent entre Moscou et ses alliées, mais aussi avec l’Occident et le Tiers Monde dans la guerre froide.

L’histoire de l’internationalisme « au quotidien » et de la constitution d’une communauté épistémique transnationale d’économistes socialistes au CAEM reste encore marginale dans le renouvellement de ces recherches. C’est cette dynamique de socialisation transnationale des experts qui travaillent au service de l’organisation que se propose d’interroger cette communication. En partant de la circulation entre l’Ouest et l’Est de modèles de fonctionnement des organisations internationales à vocation économique, on analysera l’influence de l’action du CAEM sur la constitution de l’économie-monde socialiste comme « bloc » à travers l’étude de deux objets en particulier : les brigades internationales de spécialistes et la presse technique spécialisée éditée par l’organisation. Il s’agit ainsi de désingulariser le fonctionnement du monde socialiste pour révéler le parallélisme de la construction économique de l’espace européen à l’Ouest et à l’Est entre 1949 et 1989, tout en soulignant les limites de la comparaison.