Avec Virginie Julliard, maître de conférences à l’Université de technologie de Compiègne, Thomas Bottini, ingénieur de recherche au Cnam et Valérie Schafer, CNRS, ISCC (discutante).

Lundi 11 décembre 2017, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire de l’ISCC

Les conditions techniques et méthodologiques de l’analyse sémiotique d’une controverse sur Twitter

 
11 décembre 2017, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Recherche > Séminaires réguliers > Séminaire de l’ISCC

 

Résumé

Cette présentation revient sur la méthode élaborée dans le cadre de l’étude de la production du genre à l’occasion de la controverse relative à la dite « théorie du genre » sur Twitter. Cette méthode articule la sémiotique et l’informatique pour saisir la manière par laquelle les propriétés techno-éditoriales de cette plateforme de microblogging influent sur cette production. Démarche qualitative, la sémiotique est amenée à renouveler ses méthodes sur le terrain des réseaux sociaux numériques du fait de la complexité, de l’hétérogénéité et de l’étendue des corpus prélevés dans ce cadre. L’enjeu de la communication consiste à présenter les fondations d’une approche méthodologique et technique pour étudier Twitter en prenant acte du caractère hypermédia de cette plateforme. Après avoir présenté les objectifs scientifiques de notre recherche, nous exposons la méthode et les outils qui répondent à l’enjeu d’une reconstruction du contexte sémiotique et social dans lequel les tweets s’inscrivent (rapport texte/image, par exemple), et nous présentons quelques uns des résultats que notre méthode permet d’obtenir.

Intervenants

Virginie Julliard est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de technologie de Compiègne, membre du laboratoire Connaissance, organisation et systèmes techniques (Costech). Ses recherches portent sur la construction médiatique du genre et les dispositifs d’écriture numérique. En 2017, elle est accueillie en délégation au CNRS, à l’ISCC, au sein du pôle Trajectoires du numérique.

Thomas Bottini est ingénieur de recherche, membre du laboratoire Dispositifs d’information et de communication à l’ère numérique (Dicen-IdF, EA 7339), Conservatoire national des arts et métiers (Cnam).

Discutante : Valérie Schafer est chargée de recherche (CNRS, ISCC), responsable du pôle de recherche Trajectoires du numérique.