Onze pays européens participent au projet InsSciDE. Fond de carte sous licence CC BY-SA 3.0, disponible sur Wikimedia Commons.

 

L’ISCC lauréat d’un projet européen H2020 sur la diplomatie scientifique

InsSciDE – Inventing a Shared Science Diplomacy for Europe

 
Juin 2017

Accueil > Institut > Communication et médias > Communiqués

 

L’équipe de l’ISCC réunie autour du professeur Pascal Griset et associée à 14 institutions européennes et internationales remporte un appel à projets H2020 sur la connaissance et le renforcement de la diplomatie scientifique européenne (H2020-SC6-ENG-GLOBALLY-2016-2017).

La Commission européenne appelle au développement d’une diplomatie scientifique efficace pour l’Europe. InsSciDE – Inventing a Shared Science Diplomacy for Europe, projet de 2,5M€ sélectionné avec la note maximale parmi 17 concurrents, contribuera à créer une diplomatie « active et visible » souhaitée par le commissaire européen Carlos Moedas. Recherche-action transdisciplinaire, InsScIDE propose un processus par lequel de nouvelles connaissances sur le passé et le présent de la diplomatie scientifique en Europe alimenteront l’élaboration de politiques et d’outils communs de formation.

InsSciDE part de l’hypothèse que les États membres disposent d’une excellente expérience qu’il faut analyser et théoriser afin qu’elle puisse servir de levier. La science a depuis longtemps été utilisée dans les engagements européens diplomatiques, par des initiatives nationales et transnationales. Mais cette pratique est fragmentée, non reconnue. InsSciDE révélera, formalisera et communiquera ce capital immatériel, développera des bases conceptuelles et des outils (stratégie, bonnes pratiques, sensibilisation et formation de diplomates scientifiques et autres parties prenantes) pour aider la diplomatie scientifique européenne à émerger et à s’épanouir.

Des premières questions aux outils finaux et à la formation, la recherche-action InsSciDE sera menée de l’intérieur de la diplomatie scientifique – main dans la main avec ses praticiens, actuels et futurs, et avec d’autres parties prenantes. Ainsi ceux qui déploient, dirigent et bénéficient de la diplomatie scientifique sont les co-inventeurs, les utilisateurs finaux et les ambassadeurs du projet, accompagnés par un consortium de recherche associant l’excellence académique à une grande habitude de travail transdisciplinaire. Favoriser le dialogue, le renforcement des compétences, la réflexivité, les réseaux et les liaisons interprofessionnelles est l’un des principaux objectifs du projet. Un programme ambitieux de communication mené en partenariat avec l’Unesco présentera InsSciDE à un public international, diffusera largement les résultats et les productions scientifiques, et assurera leur pérennité.

Ce projet ambitieux s’appuie sur un consortium de 15 institutions de recherche et d’enseignement de 11 pays européens ainsi qu’un comité consultatif diversifié et de haut niveau. Il bénéficie de l’intérêt et du soutien explicites d’académies européennes des sciences et des technologies ainsi que de réseaux existants d’attachés et de conseillers diplomatiques pour la science, la technologie et l’innovation basés en Europe, aux Amériques et en Asie.

Liste des participants

  1. Centre national de la recherche scientifique, France
  2. European Academy of Diplomacy, Poland
  3. Institut SYMLOG, France
  4. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization, France
  5. Universitete i Tromsoe, Norway
  6. Universidade Nova de Lisboa, Portugal
  7. National Technical University of Athens, Greece
  8. Royal Institute of Technology, Sweden
  9. Università degli Studi di Padova, Italy
  10. Universität Wien, Austria
  11. Johannes Gutenberg University Mainz, Germany
  12. Swedish Institute of International Affairs, Sweden
  13. Chalmers University of Technology, Sweden
  14. University of Veterinary Medicine Budapest, Hungary
  15. University of Manchester, United Kingdom