VONNARD, Philippe

 
Postdoctorant FNS, LabEx EHNE, ISCC

Accueil > Institut > Annuaire

 

Biographie

Au bénéfice d’un bachelor en sciences politiques (orientation relations internationales) et d’un master intitulé « sciences sociales et sport » obtenus à l’Université de Lausanne (UNIL), Philippe Vonnard est docteur ès Sciences en sciences du sport et de l’éducation physique (spécialisation en histoire contemporaine). Sa thèse, intitulée « Genèse du football européen. De la FIFA à l’UEFA (1930-1960) », a été réalisée sous la co-direction des professeurs Nicolas Bancel et Thomas David et soutenue à l’Université de Lausanne en décembre 2016. Avec ce travail, Philippe Vonnard s’est attelé à retracer précisément la genèse et la formation de l’Union des associations européennes de football (UEFA). La thèse défendue était que la mise en place en place de l’Union marque un tournant dans la dynamique européenne du jeu. Cette recherche a été conduite dans le cadre d’un contrat d’assistant-diplômé (5 ans) financé par l’Université de Lausanne et également d’une bourse (Doc.mobility) du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) qui lui a offert l’opportunité de passer un an à la Deutsche Sporthochschule (DSHS) de Cologne. Gardant des attaches avec ces deux institutions, il est chercheur associé de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL (ISSUL) ainsi que de l’Institut für Europäische Sportentwicklung und Freizeitforschung (IESF) de la DSHS.

Projet mené à l’ISCC

Philippe Vonnard effectue actuellement un postdoctorat (Early post.doc mobility) de 18 mois financé par le FNS (titre du projet : « Connecter l’Europe par le football. Pour une approche relationnelle de l’histoire de l’UEFA, années 1950 - années 1980) avec comme institut hôte l’ISCC. Dans cette recherche, il poursuit ses réflexions sur le développement de l’UEFA mais dans une perspective relationnelle. Deux axes sont ici privilégiés. Premièrement, il s’agit d’analyser les liens qui ont été établis entre l’UEFA et l’organisation européenne de radio (UER). En ce sens, il poursuit et approfondit quelques travaux préliminaires réalisés par d’autres auteurs sur ce sujet, en particulier en mobilisant une documentation inédite. Deuxièmement, il souhaite mettre au jour les connexions, encore largement méconnues, qui ont très tôt existé entre l’UEFA et la Communauté économique européenne (CEE). L’hypothèse globale qui sous-tend cette recherche est que les liens bilatéraux entretenus entre ces organismes participent à leur développement. D’un point de vue théorique, l’approche relationnelle doit, d’une part, permettre de continuer les réflexions autour des enjeux et des raisons de la structuration des organisations internationales dans une perspective globale ; d’autres part, elle permet de continuer à élargir la focale sur la construction européenne et favorise la prise en compte des multiples interactions qui ont eu lieu entre les différentes organisations continentales. Dans le cadre de ce projet, Philippe Vonnard collabore notamment à l’axe 1 du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe ».