Avec Gérard Bonnet, psychanalyste, directeur de l’EPCI.

Vendredi 19 mai 2017, 10h à 12h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

→ Inscription auprès de cristina.lindenmeyer@cnrs.fr

 
Séminaire Le corps augmenté et ses symptômes

Le syndrome de Lasthénie de Ferjol. Un défi au regard médical

 
19 mai 2017, 10h à 12h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Le corps augmenté et ses symptômes > 2016/2017

 

Résumé

Le syndrome de Lasthénie de Ferjol, ou anémie provoquée, a été mis en évidence par le professeur Jean Bernard en se référant à une nouvelle de Barbey d’Aurévilly. Ce défi au regard médical et à l’intrusion qu’il incarne renvoie souvent à des interventions du passé ressenties comme intrusives et destructrices.

On développera cette hypothèse en partant d’un suivi concerté médecins/psychanalystes au cours duquel une patiente qui se saignait régulièrement en secret a renoncé progressivement à sa pratique et exprimé les sources de son angoisse.

Intervenant

Gérard Bonnet est psychanalyste (APF), docteur en psychanalyse et directeur de l’École de propédeutique à la connaissance de l’inconscient (EPCI) où il donne un enseignement ouvert à un large public. Il a participé de longues années au laboratoire de psychopathologie et psychanalyse de l’Université Paris Diderot et il a exercé comme psychanalyste praticien au centre hospitalier spécialisé de Maison Blanche. Parmi ses nombreux ouvrages, il est notamment l’auteur de La violence du voir (PUF 2e éd. 2001), où il est longuement question du syndrome de Lasthénie de Ferjol et du « sang des femmes ».