Avec Gérald Bronner, professeur à l’Université Paris Diderot.

Mardi 16 mai 2017, 16h à 18h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Inscription à c.meyer75@icloud.com

 
Séminaire Communication en milieu désorganisé

Peut-on considérer un milieu désorganisé comme un marché cognitif ?

 
16 mai 2017, 16h à 18h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Communication en milieu désorganisé

 

Dans un milieu désorganisé, les rumeurs, les croyances sectaires, pseudo-scientifiques, magiques ou superstitieuses, les hypothèses, les légendes urbaines, les théories du complot, les idéologies, en fait tout mode d’explication implicite ou explicite du réel joue un rôle important pour les victimes en quête de sens ou en phase de reconstruction d’un sens autre.

Avec Gérald Bronner, nous essaierons de comprendre quels sont les déterminants qui contribuent au succès d’une croyance dans un contexte culturel, un milieu désorganisé en particulier. Quels sont les processus qui conduisent des individus à endosser des croyances, quels sont ceux qui les conduisent à les abandonner ? Quelles influences ces croyances peuvent-elles jouer sur l’agentivité des victimes ? Nous essaierons aussi de comprendre comment la rationalité peut être mise en défaut et quels sont les biais cognitifs qui sont à l’œuvre (biais de proportion et biais de confirmation en particulier).
Pour nous éclairer, Gérald Bronner nous présentera un concept dont il est l’auteur, celui de marché cognitif. Un marché cognitif, en tant que phénomène social, désigne l’espace dans lequel se diffusent les objets cognitifs selon les lois d’un marché. Ils peuvent être en état de concurrence, de monopole (imposé par un pouvoir institutionnel, politique ou religieux) ou d’oligopole (point de vue dominant mais pouvant être concurrencé selon la loi de l’offre cognitive). Nous nous interrogerons aussi sur le rôle des technologies de l’information et de la communication. Contribuent-elles, par exemple, à maximiser les mythes du complot en utilisant « un mille-feuille argumentatif » selon l’expression de Gérald Bronner ?

Avec Gérald Bronner, professeur à l’Université Paris Diderot, auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : L’empire des croyances (PUF, 2003), L’empire de l’erreur. Éléments de sociologie cognitive, (PUF, 2007), La pensée extrême (Denoël, 2009), La démocratie des crédules (PUF, 2013), La planète des hommes. Réenchanter le risque, Paris (PUF, 2014).