Crédits image : « Fig. 182. Les effets du magnétisme... animal », tiré de Die Karikatur und satire in der Medizin d’Eugen Hollander, 1921, p. 321, Wellcome Library, London.

Avec Bruno Belhoste, Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Jeudi 16 mars 2017, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Le mesmérisme entre science et non-science, un débat au 18e siècle

 
16 mars 2017, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2016/2017

 

Résumé

En 1784, les autorités scientifiques et médicales du royaume (Académie des sciences, Faculté de médecine de Paris, Société royale de médecine) condamnent la doctrine et la pratique du magnétisme animal promues par le docteur Mesmer, qui reçoivent alors l’accueil enthousiaste d’une partie du public et d’une minorité du corps médical. Dans cette présentation, nous examinerons les termes et les enjeux de cette controverse, en nous concentrant plus particulièrement sur la question du statut du magnétisme animal et de sa définition par rapport aux sciences physiques et aux sciences médicales.