Avec Jacques-François Marchandise, cofondateur et directeur de la recherche et de la prospective, Fondation internet nouvelle génération (Fing). Séance organisée et animée par Francesca Musiani, chargée de recherche CNRS à l’ISCC.

Lundi 5 décembre 2016, 17h à 19h, ISCC

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Inscription à leseminaire@iscc.cnrs.fr

 
Séminaire de l’ISCC

Cultures numériques et pouvoir d’agir

 
5 décembre 2016, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Séminaire de l’ISCC > 2016/2017

 

Résumé

Depuis sa création, la Fing se focalise sur « le potentiel transformateur des technologies mises entre les mains du plus grand nombre ». Cette vision optimiste s’accompagne de positions volontiers critiques et de déconstruction, comme peuvent en attester ses travaux sur les ruptures, les promesses, les controverses du numérique. Ayant critiqué depuis 15 ans la notion de « fracture numérique », nous avons progressivement enrichi nos approches de la « démocratisation » numérique par des travaux sur la ville, la démocratie, les fab labs, les data, les modèles d’innovation et nous avons eu besoin de l’étayer.

Cette intervention visera à partager un travail exploratoire sur les définitions des « cultures numériques » et à le soumettre à enrichissements ; elle permettra aussi de partager l’avancement du programme ANR Capacity que la Fing conduit (avec Rennes2 et Télécom Bretagne), et qui se focalise sur les réalités de l’empowerment à l’ère numérique.

Intervenants

Jacques-François Marchandise est directeur de la recherche et de la prospective de la Fing, association qu’il a cofondée en 2000 et qui questionne les potentiels et les enjeux de la société numérique. Ses principaux travaux récents portent sur les transformations de l’action publique (Questions numériques-Transitions), du travail et des organisations (Digiwork), de la ville et des lieux (Softplace), la consommation collaborative (Sharevolution), la transition écologique (Transitions2). En 2011, il a conduit l’atelier de réflexion prospective de l’ANR « Mutations et ruptures dans la société et l’économie numérique ». En 2013, il a codirigé avec Laurent Gille le rapport au Centre d’analyse stratégique « La dynamique d’internet. Prospective 2030 ». Il coordonne actuellement le projet de recherche ANR Capacity (Fing-Télécom Bretagne-Rennes2, 2015-2017), portant sur les réalités de l’empowerment à l’ère numérique. Chercheur associé à l’Institut Mines Télécom, puis au CREAD (Rennes), il enseigne à l’ENSCI (Humanités numériques) et à l’Université Rennes 2. Il est co-titulaire avec Milad Doueihi de la chaire de recherche du Collège des Bernardins « L’humain au défi du numérique » (2015-2017).

Discutante : Francesca Musiani, chargée de recherche au CNRS (ISCC).