Avec Emanuel Bertrand, Centre Alexandre-Koyré, UMR 8560 (CNRS/EHESS/MNHN), ESPCI Paris, PSL Research University.

24 novembre 2016, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Retour sur un succès éditorial, La Nouvelle Alliance d’Ilya Prigogine et Isabelle Stengers (1979)

Mise en récit apologétique de la thermodynamique des processus irréversibles loin de l’équilibre ou dialogue singulier entre un physicien et une philosophe ?

 
24 novembre 2016, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2016/2017

 

Résumé

En 1979, est publié en France un ouvrage retentissant d’histoire et de philosophie des sciences, dont le titre n’hésite pas à puiser dans la symbolique biblique : La Nouvelle Alliance. Métamorphose de la science. Fait particulièrement original, les deux auteurs relèvent de deux champs disciplinaires a priori fort éloignés. D’un côté, Ilya Prigogine, né à Moscou en 1917 et prix Nobel de chimie en 1977, est un théoricien physico-chimiste belge internationalement reconnu de l’Université Libre de Bruxelles. Isabelle Stengers, née quant à elle en Belgique en 1949, est doctorante en philosophie des sciences, sous la direction d’Ilya Prigogine, précisément. Dans cette communication, nous nous efforcerons de montrer à quelles questions et à qui cherche à répondre cet ouvrage. Nous analyserons également ses partis-pris historiographiques et la nature des « nouvelles alliances » qu’il promeut. Dans cette perspective, nous montrerons comment les auteurs restent finalement prisonniers des frontières qu’ils entendent déplacer et dépasser, et en quoi ils perpétuent une hiérarchie cognitive implicite entre la physique et la philosophie.