Avec Roberto Cantoni, chercheur postdoctorant, Latts, ENPC ParisTech.

Jeudi 17 mars 2016, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

De l’Iraq à l’Algérie : l’industrie pétrolière française face aux nouveaux équilibres de la Guerre froide

 
17 mars 2016, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2015/2016

 

Résumé

En 1939, l’industrie pétrolière française était devenue la plus grande d’Europe. Pourtant cinq ans plus tard, cette industrie n’existait pratiquement plus. Dans ma communication, j’analyserai le développement des relations pétrolières entre, d’un côté, l’industrie française et les administrations d’après-guerre, et de l’autre, leurs homologues anglo-américains. Après un survol de la création et de l’expansion des entreprises anglo-américaines en France, j’élargirai ensuite mon récit d’abord au Moyen-Orient puis à l’Afrique du Nord. Les conflits d’intérêts au Moyen-Orient entre la Compagnie française des pétroles et ses partenaires anglo-américains à propos de l’Iraq Petroleum Company (IPC) mettent en garde les pouvoirs publics français sur le risque à vouloir compter sur la CFP comme fournisseur exclusif de pétrole du pays. Une fois les problèmes survenus au Moyen-Orient dans la question de l’IPC, des questions de sécurité nationale amènent les autorités françaises à tourner leur regard vers l’Union française. Dans ce contexte, j’examine enfin la pénétration des sociétés non-françaises dans des projets d’exploration en Afrique du Nord, tout en soulignant l’importance de la possession d’informations géo-scientifiques confidentielles et des activités de surveillance dans les relations diplomatiques et commerciales.