THIERRY Benjamin G.

 
MCF, Université Paris-Sorbonne
Chercheur, ISCC

Accueil > Institut > Annuaire

 

Affiliation

Maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris-Sorbonne
Vice-président en charge des Systèmes d’information et des humanités numériques
Chercheur à l’ISCC, membre du pôle Trajectoires du numérique

Biographie

Benjamin Thierry est docteur en histoire contemporaine. Sa thèse, intitulée Donner à voir, permettre d’agir. L’invention de l’interactivité graphique et du concept d’utilisateur en informatique et en télécommunications en France (1961-1990), étudie la mise en place des interfaces graphiques en France et interroge les processus de définition de l’utilisateur dans la réalisation des systèmes interactifs depuis les premières tentatives menées dans l’aviation civile jusqu’à la mise en place de l’hégémonie américaine symbolisée par Windows de Microsoft dans la seconde moitié des années 1990 en passant par la télématique française.

Il mène aujourd’hui des recherches sur le développement de la culture numérique en France au travers de l’appropriation des dispositifs interactifs par le grand public (Thierry, 2012), les acteurs de la recherche (Thierry, 2010 ; Schafer, Thierry, 2012) ou les grands organismes publics (Thierry, 2014). Il a notamment dirigé avec Pascal Griset un numéro spécial de la revue Flux intitulé L’histoire de la modélisation des réseaux techniques en 2012 et publié avec Valérie Schafer en 2012 Le Minitel. L’enfance numérique de la France. Ses recherches autour de l’enseignement au et par le numérique ainsi que son poste de vice-président en charge des systèmes d’information et des humanités numériques au sein de l’Université Paris-Sorbonne jettent un pont entre sa pratique d’enseignant et ses recherches.

Au sein de Paris-Sorbonne, il dirige l’équipe SorbonneX chargée de concevoir, réaliser, et promouvoir les Moocs de l’établissement. Elle a déjà à son actif sur la plateforme américaine Edx quatre réalisations accessibles et portant sur le théâtre classique français, le christianisme antique ou Oscar Wilde.

Benjamin Thierry est également responsable avec Valérie Schafer de la rubrique « Histoire » de la revue informatique Technique et science informatique (TSI) et membre du comité de rédaction de la revue Flux, Cahiers scientifiques internationaux Réseaux et territoires.

En 2016, il est porteur français du projet Digging into Data au sein de la Trans-Atlantic Platform pour l’ISCC.

Thèmes de recherche

Histoire des techniques et de l’innovation
- Place de l’utilisateur/usager dans les processus d’innovation
- Imaginaires techniques et représentations

Histoire de l’informatique et de l’informatisation (France, Europe, États-Unis)
- Histoire des interfaces homme-machine
- Histoire de l’ergonomie de l’informatique
- Histoire des associations d’utilisateurs grand public
- Histoire de la presse micro-informatique

Projet de recherche en cours

Patrimoine, mémoires et histoire du Web dans les années 90 (Web90), ANR Jeune chercheur (participation), 2014-2017, http://web90.hypotheses.org/.

Publications

Ouvrage

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry, Le Minitel. L’enfance numérique de la France, Paris, Nuvis, Cigref, 2012, 234 p.

Direction d’ouvrage

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry (dir.), Connecting Women. Women, gender and ICT in Europe in the Nineteenth and Twentieth Century, Springer, 2015, 174 p.

Contributions à ouvrages collectifs

Péguy Bette, Amandine Le Ber, Nadège Schepens, Sébastien Richez, Benjamin G. Thierry, « Les Postes dans la guerre 1914-1918 », Les cahiers pour l’histoire de La Poste, no 17, Comité pour l’histoire de La Poste, coll. « Apostille », 2014, 156 p.

Benjamin G. Thierry, « Un demi-siècle de communication scientifique à l’Inria (1967-2013) », in Valérie Schafer (dir.), Information et communication scientifiques à l’heure du numérique, CNRS Éditions, coll. « Les Essentiels d’Hermès », 2014, p. 125-137.

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry, « Des chercheurs en informatique dans les années 1970, entre neutralité et militantisme, utopies et pragmatisme », in Françoise Blum (dir.), Des radios de lutte à Internet. Militantismes médiatiques et numériques, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, p. 209-226.

Articles dans revues à comité de lecture

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry, « L’ogre et la Toile. Le rendez-vous de l’histoire et des archives du Web », Socio, no 4, Le tournant numérique... et après ?, coordonné par Dana Diminescu et Michel Wievorka, 2015, p. 75-96.

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry, « Qui a inventé Internet ? Une vraie ’fausse question’ », Le Temps des Médias, 2013/1, no 20, p. 223-235.

Valérie Schafer, Benjamin G. Thierry, « Le temps des empires. Une partie à jouer pour les historiens » (encadré), Hermès, no 62, 2012, p. 27-31.