Crédits image : JD, Chen-Pan Liao, Louise Merzeau, licence CC BY-SA.

Cet évènement est organisé par l’équipe du projet ANR Web90.

1er-3 décembre 2015

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

→ Vidéos en ligne

 
Colloque international

Temps et temporalités du Web

 
1er-3 décembre 2015, ISCC

English français

Accueil > Recherche > Rencontres scientifiques

 

Argumentaire

Si le fonctionnement en temps réel, la promesse de l’instantanéité et l’accélération continue des échanges sont des éléments récurrents des discours fondateurs sur les « nouvelles technologies de l’information et de la communication », force est de constater que celles-ci n’ont aboli ni le temps ni l’espace.

Bien au contraire, les rapports différenciés au temps se sont multipliés et structurent l’expérience contemporaine du numérique : enchâssées dans la longue durée se succèdent les « révolutions » ininterrompues de la technique, tandis que dissimulée derrière l’éphémère du fil de discussion se cache la permanence des données répliquées, et derrière les soubresauts de la toile et des réseaux socionumériques la complexité de l’événement.

Ce sont ces temporalités variées que le colloque souhaite mettre en lumière et interroger, au travers de l’analyse du Web dans ses dimensions passées, présentes et futures, individuelles comme collectives, sociales tout autant que techniques, économiques et politiques. Il s’agira également de prêter une attention particulière aux pratiques qui, de l’hyperconnectivité à la cyberflânerie, des flux de données à l’archivage du Web, font de la toile une expérience nouvelle de la durée et de l’instant.

Programme

Mardi 1er décembre 2015

13h – Accueil
13h30 – Introduction (salle RDC)

Pascal Griset (Université Paris-Sorbonne, directeur de l’ISCC, France) et Valérie Schafer (ISCC, France)

14h à 14h45 – Keynote (salle RDC)

The history of Web history – and how it shapes preservation, Marc Weber (Internet History Program, Computer History Museum, USA)

14h45 à 16h – Sessions parallèles

- SESSION A – Salle RDC
Présidence : Francesca Musiani (ISCC, France)

On the edge between conservation and change : A diachronic analysis of the founding fathers’ narratives surrounding the World Wide Web, Gabriele Balbi, Eleonora Benecchi , Paolo Bory (Università della Svizzera italiana of Lugano, Switzerland)

Another history of the Web from it architecture : heterogeneous assemblages and open futures, Alexandre Monnin, Fabien Gandon (Inria WIMMICS, Sophia-Antipolis Research Center, Inria, I3S, CNRS, France)

Understanding early Web history through three case studies : Methodological and technical challenges, Ian Milligan (University of Waterloo, Canada)

- SESSION B – Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Serge Proulx (École des médias – UQAM, Canada)

Reconfigurations sémiotiques des espaces journalistiques informatisés : le temps vecteur de formes, Ugo Moret (Gripic, Celsa Paris-Sorbonne, France)

La mise à disposition programmatique : vidéo à la demande et temporalités, Christel Taillibert (Université de Nice Sophia Antipolis, France)

Le temps de la réception des œuvres numériques, Évelyne Broudoux (Institut national des techniques de documentation, Cnam, France)

16h à 16h15 – Pause
16h15 à 18h30 – Sessions parallèles

- SESSION C – Salle RDC
Présidence : Benjamin Thierry (Université Paris-Sorbonne, ISCC, France)

La remémoration organisationnelle des entreprises : entre amnésie communicationnelle et disparition numérique ? L’exemple du fil d’actualité Facebook des entreprises du CAC40, Gérald Lachaud (ELICO, Lyon 3, Paris, France)

La laisse électronique : les cadres face à l’hyperconnexion, Valérie Carayol (MICA, Université Bordeaux-Montaigne, France)

Propositions pour une approche temporaliste des usages professionnels des médias socionumériques, Jean-Claude Domenget (Université de Franche-Comté, France)

Table ronde animée par Benjamin Thierry (Université Paris-Sorbonne, ISCC, France) et Claire Wehrung (Social Media Club), en partenariat avec le Social Media Club, avec Hervé Brusini (directeur des rédactions web de France Télévisions), Corinne Lejbowicz (directrice générale de Prestashop) et les intervenants de la session.

- SESSION D – Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Fanny Georges (MCPN/CIM/ Université Sorbonne Nouvelle, ISCC, France)

Projection algorithmique : une augmentation humaine qui défie le temps, Thierry Berthier (Université de Limoges, membre de la Chaire Cybersécurité et Cyberdéfense des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan)

The calculative ethos and the future me : digital self-actualization and counting presence as future, Sarah Murray (Media & Cultural Studies, Department of Communication Arts, University of Wisconsin-Madison, USA)

Fast forward : Temporal implications of reproductive data, Diana L. Ascher, Britt Paris (UCLA, USA)

Les évolutions de l’identité numérique : le sort des données post-mortem, Lucien Castex (Université Sorbonne Nouvelle, France)

Digital Native Heritage Preservation and the Right to be Forgotten, Mélanie Dulong de Rosnay (ISCC, France, LSE, UK) et Andrés Guadamuz (Sussex Law School, UK)


Mercredi 2 décembre 2015

10h à 11h – Sessions Parallèles

- SESSION E – Salle RDC
Présidence : Louise Merzeau (Dicen-IDF, Paris Ouest Nanterre La Défense, France)

Explorer les communautés en ligne à partir des archives du Web : l’exemple des chercheurs amateurs autour de la Grande Guerre, Valérie Beaudouin (Télécom ParisTech, France), Philippe Chevallier (Bibliothèque nationale de France), Zeynep Pehlivan (Télécom ParisTech, France)

Les temporalités des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter, Frédéric Clavert (Université de Lausanne, Suisse)

- SESSION F – Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Christine Barats (CEDITEC, UPEC, ISCC, France)

Un exemple de l’impact du Web sur l’espace et le temps : le rapprochement, Christophe Bouton (Université Bordeaux Montaigne, France)

Web et temporalité religieuse : Le temps de la prière chrétienne comme un ralentissement numérique, David Douyère (Prim, Université François-Rabelais, Tours, France)

11h15 à 12h – Keynote (RDC)

Web Temporalities — online and in the Web Archive, Niels Brügger (Centre for Internet Studies, Aarhus University, Denmark)

12h à 14h – Déjeuner
14h à 15h – Sessions parallèles

- SESSION G – Salle RDC
Présidence : Fabienne Greffet (IRENEE, Université de Lorraine, France)

Pour une analyse socio-historique de l’usage du Web au sein des partis politiques français : Étude comparative des trajectoires numériques du Parti socialiste et de l’Union pour un Mouvement Populaire, Anaïs Theviot (Sciences po Bordeaux, centre Émile Durkheim, France)

« 1, 2, 3… blog ! » L’affrontement virtuel entre étudiants ‘bloqueurs’ et ‘anti-bloqueurs’ pendant la mobilisation ‘anti-CPE’ de 2006, Paolo Stuppia (Université Paris 1-EHESS, GERME, France)

- 13h15 à 14h45 – Salle Akoun (1er ét.)
Atelier participatif Périodisation du Web animé par Benjamin Thierry (Université Paris-Sorbonne, ISCC, France) et Hervé Le Crosnier (Université de Caen Basse-Normandie, France)

15h15 à 16h30 – Sessions parallèles

- SESSION H – Salle RDC
Présidence : Cécile Méadel (Carism, Université Paris 2 Panthéon-Assas, France)

Timespaces and activism in transmedia documentaries for social change, Carles Sora (Universitat Pompeu Fabra, Spain)

Breaking the waves : Feminist movements on- and offline, Katharina Niemeyer, Bibia Pavard, Josiane Jouët (French Press Institute, CARISM, Université Paris 2 Panthéon-Assas, France)

- SESSION I – Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Sarah Labelle (Labsic, Université Paris 13, ISCC, France)

Archiver le Web à l’Ina, Jérôme Thièvre (Ina, France)

Les temps forts du processus de mémorialisation de l’immigration maghrébine sur le Web (1999-2014), Sophie Gebeil (UMR 7303 TELEMMe, France)

La fabrique de la désuétude. Regards diachroniques sur Geocities et Myspace, Gustavo Gomez-Mejia (Citeres / Prim, Université François-Rabelais, Tours, France)

16h30 à 17h15 – Keynote (RDC)

The resistant shaping of technologies of self-mediation : hacking print, telecoms, broadcasting and the internet, Bart Cammaerts (Department of Media and Communications, LSE, United Kingdom)

17h15 à 18h30 – Apéritif des régions (RDC)
18h30 à 21h – Soirée « ART, CRÉATION ET WEB » (RDC)

Animée par Serge Abiteboul (Inria et ENS Cachan, France) et Valérie Schafer (ISCC, France)

A handmade Web, J.R. Carpenter (British Library, UK)

Avatars, how to identify oneself in the Amsterdam Digital City, DDS, Gerard Alberts and Marc Went (UvA and VU, Amsterdam, Netherlands)

Art, bug and temporalities on the network, Christophe Bruno (PAMAL, ESAA, France)

Presentation and extract of the play « Once upon a time, there was the Internet », Elodie Darquié et Maryse Urruty (Compagnie 13R3P, France)


Jeudi 3 décembre 2015

9h15 à 10h – Keynote (RDC)

Synchorisations réticulaires, Boris Beaude (Laboratoire Chôros, EPFL, Lausanne, Suisse)

10h15 à 12h – Sessions parallèles

- PANEL – Salle RDC
Présidence : Ditte Laursen (State Media Archive, State Library, Denmark)

Panel Histories of the Web through National Domain Names : Projects, results, and Historiographical Concerns

What does the Web remember of its deleted past ? An archival reconstruction of the deleted yugoslav domain, Anat Ben-David (Open University of Israel, Israel)

The danish Web domain 1996-2015, Niels Brügger, (Centre for Internet Studies, Aarhus University, Denmark)

The early development of the .fr during the 90s, Valérie Schafer (ISCC, France)

Exploring the history of UK web space, 1996-2013, Jane Winters (Institute of Historical Research, United Kingdom)

Understanding cross-border religion in the Irish web, Peter Webster (Webster Research and Consulting, Web Archives for Historians, United Kingdom)

- SESSION J - Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Julie Bouchard (Labsic, Université Paris 13, France)

Flux Twitter et données d’archives : comprendre les logiques sociales d’un apparent paradoxe temporel, Arnaud Mercier (IFP, Université Panthéon-Assas, France), Dario Compagno (Université Sorbonne Nouvelle, France)

Le faire machinique des lignes de temps : les timelines Twitter à travers leur interface de programmation, Samuel Goyet (Gripic, Celsa Paris-Sorbonne, France)

Les impacts d’une technologie de l’accélération sur le travail, les individus et les organisations : Le cas du Web, Didier Calcei (Groupe ESC Troyes, France)

Quelle mémoire construisons-nous avec le Web ? Interroger l’archive patrimoniale instrumentée au sein d’un dispositif éditorial mobilisant le Web sémantique, Lénaïk Leyoudec (Université de technologie de Compiègne, France)

12h à 13h30 – Déjeuner
13h30 à 14h30 – Sessions parallèles

- SESSION K – Salle RDC
Présidence : Camille Paloque-Berges, (HT2S, Cnam, France)

Take me back ! Web history as chronotourism of the digital archive, Megan Sapnar Ankerson (Department of Communication Studies, University of Michigan, USA)

Expériences de virtualités temporelles sur le Web 2.0, Suzanne Beer (Docteur en esthétique, science et technologie des arts)

- SESSION L – Salle Akoun (1er ét.)
Présidence : Fabienne Greffet (IRENEE, Université de Lorraine, France)

Big data and political communication : the case of ‘Operation Narwhal’, Lena A. Hübner (Université du Québec à Montréal, Canada)

Analyzing the political and citizen’s movements via Web archives and socio-digital networks, Clément Bert-Erboul (Doctor in sociology), Jean Carlos Ferreira Dos Santos (Université de Campinas, Brasil)

14h30 à 16h30 – Table ronde de clôture (RDC)

Animée par Valérie Schafer (ISCC, France), avec Emmanuelle Bermès (BnF, France), Valérie Carayol (MICA, Université Bordeaux-Montaigne, France), Milad Doueihi (chaire d’humanisme numérique, Labex OBVIL, Paris-Sorbonne), Matthieu Latapy (LIP6, CNRS et UPMC, France), Cécile Méadel (Carism, Université Paris 2 Panthéon-Assas, France), Serge Proulx (École des médias – UQAM, Québec, Canada)

Comité scientifique

- Serge Abiteboul (Inria et ENS Cachan)
- Boris Beaude (Laboratoire Chôros, EPFL, Lausanne, Suisse)
- Mokrane Bouzeghoub (Université de Versailles, INS2I, CNRS)
- Niels Brügger (Centre for Internet Studies, Aarhus University, Danemark)
- Bart Cammaerts (Department of Media and Communications, LSE, Royaume-Uni)
- Valérie Carayol (MICA, Université Bordeaux-Montaigne)
- Fabienne Greffet (IRENEE, Université de Lorraine)
- Pascal Griset (Université Paris-Sorbonne, ISCC-CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC)
- Dongwon Jo (ISCC-CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC)
- Matthieu Latapy (LIP6, CNRS et UPMC)
- Christophe Lécuyer (LIP6, UPMC, senior research fellow au Charles Babbage Institute à l’Université du Minnesota)
- Cécile Méadel (Carism, Université Paris 2 Panthéon-Assas)
- Andrew Russell (College of Arts & Letters, Stevens Institute of Technology, Hoboken, USA)
- Marc Weber (Internet History Program, Computer History Museum, USA)

Comité d’organisation

- Mélanie Dulong de Rosnay (ISCC-CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC, LSE)
- Fanny Georges (MCPN/CIM/Sorbonne Nouvelle, ISCC-CNRS)
- Hervé Le Crosnier (Université de Caen Basse-Normandie)
- Stéphanie Le Gallic (ISCC-CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC)
- Louise Merzeau (Dicen-IDF, Paris Ouest Nanterre La Défense)
- Francesca Musiani (ISCC-CNRS/ Paris-Sorbonne/UPMC)
- Camille Paloque-Berges (Cnam/HT2S et DICEN-IDF, Labex Hastec)
- Valérie Schafer (ISCC-CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC)
- Benjamin Thierry (Université Paris-Sorbonne, ISCC, France)