Avec Dominique Cotte et Emmanuël Souchier.

Lundi 1er février 2016

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Inscription à leseminaire@iscc.cnrs.fr

 
Séminaire de l’ISCC

L’organisation au prisme de l’économie documentaire

 
1er février 2016, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Séminaire de l’ISCC > 2015/2016

 

Résumé

Cette intervention portera sur l’intérêt d’étudier les organisations en partant de la façon dont leur production documentaire les structure et en définit l’identité. En parlant « d’économie documentaire » calquée sur les « économies scripturaires » de De Certeau, il s’agit d’envisager la façon dont les organisations vivent à travers la production, circulation, échange, stockage, mémorisation de leur activité, via l’émission d’inscriptions documentaires. Une bonne part de l’activité des agents s’organise autour de procédures et d’outils (intranets, portails, réseaux sociaux, espaces dits « collaboratifs ») qui implique une intense activité de textualisation. Il s’agit donc de porter un regard renouvelé sur les organisations en utilisant ce prisme et, du même coup, en bénéficiant des recherches que les courants des SIC qui travaillent sur les métamorphoses des documents numériques ont mené au cours de ces dernières années. Des concepts comme les « architextes » ou les « écrits d’écran » s’appliquent parfaitement à l’analyse des organisations ; ils permettent de comprendre comment des procédés automatiques du traitement de l’information viennent influencer les circuits et processus de travail, introduisant, dans les activités tertiaires, des modes opératoires qui affectaient principalement jusqu’à présent l’industrie, au point que l’on peut poser la question de « l’automatisation » liée au travail numérique.

- Dominique Cotte est professeur des universités en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lille 3 (laboratoire Geriico). Ses travaux de recherche portent sur les transformations documentaires à l’œuvre avec le développement des technologies numériques, et sur les chassés-croisés entre formes anciennes et formes modernes. Menant également une activité de consultant en système d’informations, il projette ces analyses sur les milieux organisationnels et en situation de travail. Dernier ouvrage paru (collectif) : La mise en visibilité du travail numérique, EME éditions, 2012.

- Discutant : Emmanuël Souchier est professeur des universités (Université Paris-Sorbonne – Celsa, Gripic – EA 1498). Éditeur des Œuvres de Raymond Queneau chez Gallimard (collections « Bibliothèque de la Pléiade », « Les Cahiers de la NRF », « Folio »), il est aussi rédacteur en chef de la revue Communication & langages.