Avec la participation de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, Centre de recherche psychanalyse, médecine, société (CRPMS), Université Paris 7 Denis Diderot.

 
Séminaire Communication en catastrophe

Avec Serge Tisseron

 
20 octobre 2015, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Communication en milieu désorganisé

 

Résumé

S’agissant des situations de catastrophes, il est souvent admis que les personnes présentes sur les lieux ont tendance à céder à la panique ou au désespoir, tandis que les intervenants apporteraient des repères organisationnels susceptibles de les encadrer. Mais en réalité, les choses ne sont pas si simples.
Tout d’abord les foules cèdent beaucoup moins à la panique qu’on ne le croit et les comportements d’auto organisation basée sur l’entraide et la solidarité sont très présents en situation de catastrophe.
Quant aux intervenants, ils sont souvent confrontés au fait que leurs repères ne tiennent pas face aux situations, ne serait-ce que parce qu’ils ne peuvent pas sauver tous ceux qu’ils voudraient. « Qui sauver, et qui laisser mourir ? » devient alors un dilemme majeur des intervenants, sans même parler de la difficulté où ils sont de faire face a des demandes de soutien psychologique qu’ils ont tendance à considérer comme secondaires par rapport aux interventions médicales d’urgence alors qu’elles sont parfois tout aussi urgentes qu’elles.
Ces considérations questionnent la notion de résilience qui cesse d’être centrée sur l’individu pour concerner le collectif. Et elles incitent aussi à repenser le rôle des cellules d’urgence : ne devraient-elles pas envisager les individus présents sur les lieux d’un drame comme leurs interlocuteurs privilégiés plutôt que comme des personnes à protéger ?


Serge Tisseron est psychiatre, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches, chercheur associé à l’Université Paris 7 Denis Diderot (CRPMS). Président fondateur de l’Institut pour l’histoire et la mémoire des catastrophes (IHMEC).