Cette deuxième édition est une version mise à jour de l’ouvrage dérivé de la thèse de Francesca Musiani, centrée sur des problématiques autour des données personnelles. Elle est le résultat du 5e Prix de thèse Informatique et Libertés de la CNIL qui lui a été attribué début 2014.

 

Nains sans géants

Architecture décentralisée et services Internet

 
Francesca Musiani, Presses des Mines, 2015, 272 p.

Accueil > Recherche > Publications

 

Résumé

La décentralisation est au cœur de la genèse de l’internet, dont l’objectif premier était de faire communiquer des machines hétérogènes et distantes, sans passer par un point unique. Aujourd’hui, la concentration domine, autour de macro-acteurs, ces « géants » dont les immenses fermes de serveurs voient passer l’essentiel du trafic du web. Pourtant, le principe originel n’a pas été entièrement abandonné et, dans tous les domaines d’application, des développeurs explorent des alternatives décentralisées. Ces « nains » proposent des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, des espaces de stockage qui répartissent ressources et compétences entre les membres du réseau.

Cet ouvrage explore les formes d’organisation décentralisées de l’internet : il montre comment un réseau qui répartit la responsabilité de son fonctionnement à ses marges, en s’organisant selon un modèle non – ou faiblement – hiérarchisé, peut se développer dans l’internet contemporain si fortement structuré. Un tel dispositif pose des questions d’organisation des marchés, d’efficacité des techniques, de durabilité des modèles, ainsi que de protection de la vie privée et de droit des données personnelles. Comme le fait remarquer Geoffrey Bowker dans sa préface, cet ouvrage nous conduit à interroger la gouvernance d’internet, et, pour comprendre cette question sociotechnique clef de notre temps, il nous faut analyser les alternatives au fonctionnement actuel. C’est précisément ce que fait, d’une manière fine et informée, Nains sans géants.

Cet ouvrage pionnier a été récompensé par le Prix Informatique et Libertés de la CNIL. D’où une deuxième édition qui met l’accent sur les questions de protection de la vie privée et interroge les architectures décentralisées au regard de l’actualité la plus récente, comme les révélations d’Edward Snowden sur les pratiques de surveillance mises en œuvre par les services de renseignement américains.

Francesca Musiani est chargée de recherche CNRS à l’Institut des sciences de la communication (ISCC), chercheuse associée au Centre de sociologie de l’innovation de Mines ParisTech-PSL et membre de la Commission « droit et libertés à l’âge du numérique » de l’Assemblée nationale. Ses travaux portent, dans une perspective interdisciplinaire, sur la gouvernance de l’Internet.