Cette séance accueille Loïc Petitgirard, maître de conférences en histoire des sciences et techniques au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam).

Jeudi 5 mars 2015, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Le Cnam au tournant de la micro-informatique (années 1970-1980) : enjeux technoscientifiques, enjeux de société

 
5 mars 2015, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2014/2015

 

Résumé

Dans les années 1970-80, le microprocesseur et la micro-informatique diffusent massivement dans l’industrie et la société, transforment les modes de conception des objets techniques, bouleversent les processus d’innovation. Le Cnam est acteur de ces mutations de la « micro » et, simultanément, un point d’observation privilégié : c’est un lieu "où se font" et "où on pense" ces transformations.

D’une part, au Cnam se rencontrent les technosciences, l’industrie et la société. En creux de la rencontre des sciences pour l’ingénieur et des SHS, le Cnam est un espace de réflexion sur les transformations socio-économiques en rapport avec l’innovation. D’autre part, l’informatique est au Cnam autant un sujet d’enseignement technique supérieur, un sujet de recherche technique et qu’une préoccupation à différents niveaux institutionnels.

Le prisme du Cnam permet ainsi d’éclairer « par la marge » les débats du temps sur l’informatique et la société, du fait de l’originalité de son expertise que nous préciserons à travers 3 exemples : la recherche sur l’instrumentation (avec le développement de l’ « instrumentation numérique » à base de microprocesseurs) ; avec les débats portés par les « sciences de l’organisation » concernant la question de la micro-informatique dans la société ; avec les développements liés aux « systèmes informatiques répartis », au sein du Laboratoire d’informatique en train de se construire au Cnam.