Cette séance accueille Hélène Gispert, professeure d’histoire des sciences à l’université Paris Sud.

Jeudi 29 janvier 2015, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Mathématiques, mathématiciens et première guerre mondiale : les différents récits depuis un siècle de ces histoires imbriquées

 
29 janvier 2015, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2014/2015

 

Résumé

Les historiens Antoine Prost et Jay Winter ont montré, dans leur livre de 2004 Penser la Grande Guerre (Seuil, 2004), que l’histoire de la première guerre mondiale n’échappe pas au contexte dans lequel l’historien en écrit l’histoire. D’une part, les questionnements posés par la société en un temps ont influencé les problématiques que les historiens ont pu développer pour appréhender cet objet historique « la guerre de 1914 » dont la construction et le sens ont bougé au cours du xxe siècle. D’autre part, les façons mêmes d’écrire l’histoire ont évolué au cours de ce temps.

Mais qu’en est-il des récits sur les mathématiques, les mathématiciens à propos de cette guerre ? C’est à cette question que nous nous attacherons, une question d’autant plus d’actualité que vient de sortir le livre collectif dirigé par David Aubin et Catherine Goldstein, The war of gun and mathematics (American mathematical society, 2014).

Un premier constat rapide montre qu’ils sont absents des récits que les historiens de la guerre ont écrits depuis un siècle. De leur côté les mathématiciens, les historiens des mathématiques ont produit de tels récits. Nous montrerons qu’ils se situent au croisement de plusieurs dynamiques : la dynamique historiographique générale tracée par Prost et Winter, une dynamique des mathématiques et de ses acteurs, une dynamique historiographique propre à l’histoire des mathématiques, à ses intérêts, ses questionnements, ses méthodes.


Historienne des mathématiques, Hélène Gispert est professeure d’histoire des sciences à l’université Paris Sud, directrice de l’équipe d’accueil Études sur les sciences et les techniques (EA 1610). Ses recherches portent sur les mathématiques en France et en Europe aux xixe et xxe siècles, plus particulièrement sur la circulation des mathématiques dans et par les journaux : histoire, territoires et publics (projet Cirmath) et sur l’histoire de leur enseignement.