21 septembre 2015, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire de l’ISCC

La diffusion de l’optique dans le réseau des universités médiévales

 
21 septembre 2015, 17h à 19h

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Séminaire de l’ISCC > 2015/2016

 

Résumé

Pourquoi la perspective linéaire a-t-elle été développée en Italie centrale au Trecento et au Quattrocento plutôt que dans un autre contexte culturel ? L’ouvrage Optics and the Rise of Perspective (Oxford, Bardwell, 2014) avance une explication du pioneership italien à partir du fait que les traités de perspective de la Renaissance contiennent de nombreuses références à l’optique médiévale. Le fait que la plupart de ces textes d’optique aient été écrits par des maîtres Franciscains – les plus connus d’entre eux étant Roger Bacon et John Pecham – suggère d’examiner précisément le fonctionnement des universités médiévales (studia generalia). Une étude en profondeur de recrutement met en évidence l’exceptionnelle mobilité géographique des maîtres et des lecteurs à travers l’Europe. Toutefois, aux XIIIe et XIVe siècles, plus une université était proche de l’Italie centrale, plus elle était cosmopolite. Cela résulte de la topologie du réseau universitaire, le cosmopolitisme pouvant être interprété en termes de proximité de centralité du studium. Voilà pourquoi, à travers la mobilité des maîtres, les connaissances optiques ont circulé dans le réseau universitaire préférentiellement dans l’Italie centrale.

- Dominique Raynaud est architecte de formation, sociologue et historien des sciences, et enseigne à l’Université de Grenoble. Il est membre du laboratoire PLC (Philosophie, langages, cognition) et chercheur associé au Gemass (Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne, Paris).

- Discutant : Michel Dubois, directeur de recherche CNRS, membre du Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne (Gemass, UMR 8598, CNRS et Université Paris-Sorbonne).