Cette séance, initialement prévue le 12 juin 2015, est reportée à une date ultérieure.

 
Séminaire Gouverner le vivant

L’écologie-monde : une histoire environnementale du capitalisme

 
Séance reportée

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

Résumé

Le nouvel ouvrage de Jason Moore, Capitalism in the Web of Life (Verso Books, à paraître en 2015), se donne pour ambition d’inscrire les questions environnementales dans une histoire du capitalisme inspirée de l’école du système-monde, c’est-à-dire d’une approche de la longue durée qui fusionne Braudel et Marx (Arrighi, Wallerstein, Amin, Frank). Remontant aux origines du capitalisme à la fin du Moyen-Age, Moore met la question de l’exploitation de la nature au centre de son récit en privilégiant une lecture résolument non-dualiste, où il n’est pas question de la nature comme ressource mais de la nature comme matrice. Pour mieux saisir cette imbrication capital/nature, Moore développe une série de nouveaux concepts, comme la « nature abstraite », le « surplus écologique », et pour contrer la notion d’anthropocène, la notion de « capitalocène ». Cette séance sera l’occasion de s’interroger sur la façon dont il est possible de discuter des réorganisations des relations entre humains et non-humains dès les débuts du capitalisme ; comment, en d’autres termes, penser le développement non pas du « capitalisme et de la nature », mais du « capitalisme-dans-la-nature ».

Intervenant

- Jason Moore, Fernand Braudel Center, University of Binghamton

Discutant

- Christophe Bonneuil, Centre Koyré, CNRS, co-auteur de L’événement Anthropocène. La Terre, l’histoire et nous, Paris, Seuil, 2013.