Avec Antoine Picon, G. Ware Travelstead Professor of the History of Architecture and Technology and Director of Research at the GSD-Harvard University, directeur de recherches au LATTS à l’École des Ponts ParisTech.

Jeudi 11 décembre 2014, 17h à 19h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

 
Séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Les villes intelligentes, un idéal auto-réalisateur

 
11 décembre 2014, 17h à 19h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2014/2015

 

Résumé

Comment faire vieillir les villes intelligentes ? Telle est la conclusion philosophique soulevée par Antoine Picon. Car il semblerait que la smart city demeure encore durablement l’imparfaite « cristallisation » des opérations humaines et matérielles qui la traversent. Pourtant, à l’image des modélisations informatiques et cartographiques, l’interaction dynamique formée entre les habitants-cyborgs et leurs terminaux nomades tend indéniablement à inventer un nouveau métabolisme. Mais confrontés aussi bien à une nécessité d’efficacité écologique et énergétique qu’à une surveillance automatique permanente, les systèmes d’exploitation des conurbations mondiales parviendront-ils à surmonter l’inquiétante entropie de notre époque ? (4e de couverture).

Antoine Picon, Smart Cities. Théorie et critique d’un idéal auto-réalisateur, Paris, Éditions B2, coll. « Actualités », 2013, 120 p. [1]


[1L’ouvrage en texte intégral est disponible sur le site de l’éditeur (pdf).