Mélanie Dulong de Rosnay et Francesca Musiani, chargées de recherche à l’ISCC, mais aussi Hervé Le Crosnier et Alexandre Coutant, chercheurs associés à l’ISCC, ont contribué à cet ouvrage collectif.

 

Diversité culturelle à l’ère du numérique. Glossaire critique

 
Divina Frau-Meigs et Alain Kiyindou (dir.), La Documentation française, 2015, 322 p.

Accueil > Recherche > Publications

 

En 2005, l’UNESCO adoptait la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, donnant ainsi une forme juridique à la question de la diversité culturelle. Depuis, la Convention a été ratifiée par 133 États. Pour autant, la diversité culturelle ne saurait être définitivement acquise. Les progrès et les utilisations démultipliées des technologies numériques redessinent un paysage où la Convention de 2005 a plus que jamais sa place.

La Commission nationale française pour l’UNESCO, sensible à « l’importance de poursuivre la réflexion sur les défis et les opportunités posés par les technologies numériques dans le cadre de la mise en oeuvre de la Convention, ainsi que leur impact sur la diversité des expressions culturelles », a donc choisi de publier ce nouveau Glossaire critique, exploration des relations souvent fécondes et des liaisons parfois dangereuses qui lient la diversité culturelle et le numérique.

Cet ouvrage [1], réalisé sous la direction de Divina Frau-Meigs et d’Alain Kiyindou et dont la postface a été confiée à Jean Musitelli, aborde soixante termes, d’« Agrégateur » à « Virtuel » et propose des définitions des pratiques et des usages. Véritable outil d’aide à la réflexion et à la décision, il s’adresse à la fois au grand public et à l’ensemble des acteurs et décideurs concernés par les questions de culture et d’éducation, et plus largement de gouvernance du numérique.

Divina Frau-Meigs est membre de la Commission nationale française, experte pour l’Unesco et titulaire de la chaire Unesco « Savoir devenir dans le développement numérique durable » qui s’inscrit dans l’Alliance globale des partenaires pour l’éducation aux médias et à l’information (GAPMIL).

Alain Kiyindou est expert associé de la Commission nationale française, président d’honneur de la Société française des sciences de l’information et titulaire de la chaire Unesco « Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement ».


À l’occasion du 9e Comité intergouvernemental de la Convention de 2005, et alors que ce dernier aborde une nouvelle fois ces problématiques, la CNFU présentera ce nouvel ouvrage [2] aux membres du Comité et au secrétariat de la Convention, premiers dédicataires de ces contributions, en présence des auteurs et de Jean Musitelli, rédacteur de la postface.


[1Présentation détaillée de l’ouvrage en français et en anglais (pdf)

[2Lire le communiqué de presse en français et en anglais (pdf)