Cette journée d’étude du pôle de recherche « Santé connectée et humain augmenté » est organisée par l’Institut des sciences de la communication et l’EA Rationalités contemporaines de l’université Paris-Sorbonne.

Lundi 13 octobre 2014, 9h à 18h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Contacts
Jean-Michel Besnier et Édouard Kleinpeter

 
Journée d’étude

Santé connectée/Homme augmenté : premières approches

 
13 octobre 2014, 9h à 18h, ISCC

Accueil > Recherche > Rencontres scientifiques

 

Il s’agira d’identifier les innovations technoscientifiques qui concourent à modifier notre représentation de la santé, le sentiment de soi aussi bien que l’image du corps propre, et à susciter une nouvelle conception de la vie et de la mort. Les conditions socioculturelles de l’acceptabilité de ces innovations seront abordées, y compris dans le contexte des situations extrêmes, et on interrogera l’intolérance croissante au hasard et à l’altérité dont la « santé connectée » paraît le symptôme.

Programme

9h – Accueil

9h30 à 9h45 – Présentation de la journée
Jean-Michel Besnier (EA Rationalités contemporaines, université Paris-Sorbonne)

9h45 à 11h – Session 1. Nouvelles technologies et santé connectée

9h45 à 10h05 – « Les techniques numériques et l’imagerie au service de l’esanté : état des lieux », Véronique Donzeau-Gouge (Conservatoire national des arts et métiers, chercheuse associée à l’ISCC)

10h05 à 10h25 – « Connecté = augmenté ? Une approche technoéthique », Michel Puech (EA Rationalités contemporaines, université Paris-Sorbonne)

10h25 à 11h – Discussion

11h à 11h15 – Pause

11h15 à 12h45 – Session 2. Les nouvelles frontières de l’humain

11h15 à 11h30 – « L’agénésie : un défi pour l’homme augmenté ? », Édouard Kleinpeter (ISCC, CNRS)

11h30 à 11h45 – « La frontière de l’humain vue de l’espace », Catherine Radtka (Centre national d’études spatiales et ISCC)

11h45 à 12h – « La maladie mentale à l’heure où triomphe une médecine technoscientifique », Samuel Lepastier (Centre de recherche Psychanalyse, médecine,
société, université Paris Diderot, chercheur associé à l’ISCC)

12h à 12h45 – Discussion

12h45 à 14h – Pause déjeuner

14h à 15h30 – Session 3. Le robot, miroir de l’humain ?

14h à 14h15 – « Robotique et cognition : les perspectives », Benoît Le Blanc (École nationale supérieure de cognitique, Bordeaux)

14h15 à 14h35 – « La robotique affective », Laurence Devillers (Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur, CNRS et université Paris-Sorbonne)

14h35 à 14h50 – « L’ambition de la cybernétique : l’organisme artificiel », Ronan Le Roux (Laboratoire Lettres, Idées, Savoirs, Université Paris-Est Créteil)

14h50 à 15h30 – Discussion

15h30 à 16h30 – Session 4. L’humain en situation extrême

15h30 à 15h50 – « L’extrêmisation des inégalités / La mise en image de l’extrême », Alain Renaut et Marie-Pauline Chartron (Centre international de philosophie politique appliquée, université Paris-Sorbonne)

15h50 à 16h05 – « Communication en milieux désorganisés », Jacques Perriault (université Paris Ouest Nanterre, ISCC)

16h05 à 16h30 – Discussion

16h30 à 16h45 – Pause

16h45 à 17h45 – Session 5.(Im)mortel (in)humain

16h45 à 17h – « L’immortalité : objet de la médecine ? », Jean-Paul Thomas (EA Rationalités contemporaines, université Paris-Sorbonne)

17h à 17h15 – « La nanomédecine au service de l’immortalité », Marina Maestrutti (Centre d’études des techniques, des connaissances et des pratiques, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

17h15 à 17h45 – Discussion

17h45 à 18h – Clôture de la journée
Pascal Griset, directeur de l’ISCC