Le séminaire sera également retransmis en direct sur internet par webinaire. L’inscription au webinaire est nécessaire, le nombre de places est limité par les fonctionnalités de l’outil informatique.

Vendredi 12 septembre 2014, 14h à 16h30

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 « Les Gobelins »

Pour participer au séminaire dans les locaux de l’ISCC, merci de vous inscrire auprès de Laura Maxim.

 
Séminaire

Chimie verte et santé publique : concepts actuels en France et aux États-Unis

 
12 septembre 2014, 14h à 16h30, ISCC

Accueil > Recherche > Rencontres scientifiques

 

Résumé

Le concept de chimie verte affirme une prise de conscience : les chimistes ont le pouvoir d’influencer la pollution que vont produire les substances et les procédés qu’ils créent. Dans la chaîne entre le laboratoire, l’industrie, le consommateur et le politique, la recherche de laboratoire – qui pourrait aboutir à une innovation et donc à des produits commercialisés – aurait la capacité d’intégrer très en amont la préoccupation pour les effets sanitaires et environnementaux de la chimie.

L’objectif du séminaire est d’explorer l’émergence du concept de chimie verte en France et dans le monde, sous ses aspects conceptuels, méthodologiques, sociopolitiques et économiques. Pour comprendre ce phénomène, deux interfaces de recherche sont cruciales, dont une avec la toxicologie et plus généralement avec les sciences de l’environnement, et une deuxième avec les sciences sociales, notamment l’économie et les sciences politiques.

Les trois intervenants aborderont donc les évolutions récentes en chimie verte à la lumière de ces trois champs disciplinaires, à savoir la chimie, la toxicologie et les sciences sociales.

  • Martin Mulvihill, Berkeley Center for Green Chemistry, University of California
  • Robert Barouki, Toxicologie Pharmacologie et Signalisation Cellulaire, Inserm-Université Paris Descartes
  • Laura Maxim, Institut des sciences de la communication, CNRS / Paris-Sorbonne / UPMC