L’institut des sciences de la communication (CNRS, Paris Sorbonne, UPMC) et le Laboratoire d’imagerie biomédicale (UPMC, CNRS, Inserm) lancent un appel à candidature pour une chaire thématique « Images et imagerie », dans le cadre des appels à projets initiés par Sorbonne Universités.

 
Appel à propositions

Chaire thématique « Images et imagerie »

 
Date limite : 30 avril 2014

English français

Accueil > Institut > Communication et médias > Communiqués

 

L’Institut des sciences de la communication (UMS 3665) est situé au cœur du site Sorbonne Universités. Il aborde les questions de communication de manière interdisciplinaire entre sciences humaines et sociales, sciences du vivant et sciences de la matière en se plaçant de manière privilégiée à l’interface entre techniques, sciences et société. Ses axes de recherche recouvrent par exemple l’expertise et les controverses sociotechniques, les relations entre l’humain et la technologie, l’évaluation et les politiques de recherche, l’histoire et la patrimonialisation du numérique, la gouvernance des biens communs, les questions environnementales, et les flux européens d’information.

Les travaux de recherche du LIB (UMR 7371 – U1146) sont intrinsèquement transdisciplinaires et se situent aux interfaces des sciences et technologies de l’information, des sciences pour l’ingénieur et de la santé humaine. Ils visent la mise au point de nouvelles méthodologies non invasives pour l’aide à la personnalisation à la fois du diagnostic et de la thérapie dans le domaine de l’imagerie. Ils s’appuient sur des expertises avérées dans les domaines de la modélisation, de l’instrumentation, du traitement du signal et de l’image et de l’ingénierie pour la santé. Les axes de recherche, à la fois méthodologiques et translationnels, visent l’établissement de nouveau biomarqueurs par et pour l’imagerie et abordent des problèmes majeurs de santé publique dans le contexte du vieillissement de la population, tels que les maladies ostéo-articulaires, les maladies neuro-dégénératives, les pathologies tumorales et cardio-vasculaires.

Contexte

Les technologies d’imagerie médicale comme outils de recherche et de diagnostic ont ouvert la voie à l’exploration non invasive du corps humain. Elles ont favorisé l’intégration interdisciplinaire de physiciens, d’ingénieurs et de techniciens au sein d’équipes médicales. Leur puissance heuristique et leur généralisation soulèvent des interrogations relatives à la chaîne de production-interprétation-exploitation-diffusion des images d’une part et aux représentations médicale et scientifique du corps humain d’autre part.

Ces questions nécessitent une approche interdisciplinaire entre sciences humaines et sociales, sciences de l’information, mathématiques, physique, biologie et médecine, et appellent à un traitement transversal entre chercheurs, décideurs et acteurs des domaines médicaux, scientifiques, sociaux et économiques.

La chaire thématique « Images et imagerie » entend les aborder au travers des trois thématiques décrites ci-dessous.

Thèmes développés par la chaire

Éthique et imagerie

Alors que les images sont en général considérées comme des reflets adéquats d’une réalité physiologique, une bonne éthique de la pratique de l’imagerie nécessiterait d’interroger systématiquement ce que les images montrent (production) et sur ce qu’on peut y voir (interprétation), de prendre en compte leurs dimensions construite, discursive et performative.

L’exploitation, le stockage et la diffusion des images médicales posent, de surcroît, des questions éthiques relatives à la sécurité et la protection des données personnelles.

Imagerie et représentation du corps

L’imagerie médicale tend à produire une nouvelle représentation d’un corps transparent et perméable à l’investigation. L’ontologie de la médecine en est elle aussi modifiée et des structures interprétatives, impensables auparavant, apparaissent (aires cérébrales, etc.).

L’imagerie génère un « effet de réalité » qui « donne à voir » les pathologies et produit de nouveaux discours (sur les désordres psychologiques, typiquement). Ceux-ci se répercutent tout au long de la chaîne communicationnelle, du radiologue jusqu’aux médias.

Imagerie, innovation, société

L’imagerie médicale fournit un terrain à l’innovation par la fertilisation croisée des connaissances entre usagers et producteurs des images. Ce terrain doit être analysé pour en comprendre les réussites et les points de tension.

Si l’innovation technique a marqué l’essor de l’imagerie médicale depuis le début du XXe siècle, elle ne saurait aujourd’hui prendre corps en dehors d’une approche intégrée entre recherche, industrie, politique et société. L’interdisciplinarité doit donc être élargie aux sciences humaines et sociales afin de poursuivre et de renforcer ce mouvement et, in fine, améliorer la prise en charge, l’information et le traitement des patients.

Environnement opérationnel

L’ISCC offre un environnement scientifique interdisciplinaire par la proximité des six pôles thématiques qu’il héberge :

  • Gouvernance environnementale et controverses socio-techniques
  • Risques, innovation, expertise
  • Trajectoires du numérique
  • Gouvernance des Communs
  • Frontières de l’humain
  • Dynamiques de la recherche, organisation, communication et évaluation

Le LIB offre un environnement scientifique assurant :

  • l’expertise de l’ensemble de la chaîne de production de connaissance par et pour l’imagerie, notamment la modélisation, l’instrumentation, le traitement du signal et de l’image, l’expérimentation animale et l’accès à des cohortes de patients, l’accès aux ressources et données correspondantes,
  • un accès local aisé à des installations et des plateformes d’imagerie (US, IRM, CT et SPECT-PET),
  • une équipe multidisciplinaire permanente de chercheurs et de techniciens, physiciens, ingénieurs, mathématiciens, informaticiens, biologistes, cliniciens
  • des collaborations étroites avec des biologistes et des cliniciens permettant la recherche translationnelle de l’animal à l’homme,
  • de nombreuses collaborations nationales et internationales et un engagement fort pour le transfert technologique et clinique.

L’ISCC et le LIB mettent à la disposition du programme des bureaux dédiés, ainsi que ses salles de réunion pour l’animation du programme (l’ISCC dans son bâtiment au 20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e ; le LIB dans ses locaux au Centre de recherche des Cordeliers, Paris 6e et à la faculté de Médecine Pierre et marie Curie, Paris 13e). Ils garantissent aussi l’accès aux ressources communes (informatiques, ressources documentaires, soutien à la valorisation) pendant la durée du programme.

L’ISCC assure la gestion du programme et en garantit le suivi et le traitement administratif.

Moyens attribués

Le financement d’accompagnement de Sorbonne Universités couvrira un maximum de 500 k€/an (sur une durée maximum de 2 ans) permettant la rémunération d’une chaire senior et d’un(e) junior, de doctorant(e)s et/ou de post-doctorant(e)s, ainsi que des crédits de fonctionnement.

La chaire sera co-hébergée par l’ISCC et le LIB

Pièces à fournir

  • Un curriculum vitae, une liste de publications, de conférences et de communications, et la liste des contrats récents obtenus
  • Une lettre de motivation
  • Le programme de recherche et programme pédagogique sur une période minimale de 12 mois (une période de 24 mois étant recommandée)

Le candidat à la chaire senior ne devra pas avoir travaillé à temps plein dans une équipe partenaire du projet depuis au moins 5 ans.

Qualifications du candidat

Le candidat retenu devra posséder les qualifications suivantes.

  • Visibilité dans le domaine de l’imagerie biomédicale
  • Bonnes aptitudes de communication
  • Bonnes aptitudes au management
  • Adéquation de l’expérience avec les exigences du poste à l’interface des sciences sociales et de l’imagerie
  • Adéquation de la formation avec les exigences du poste

Seront privilégiées les candidatures de très haut niveau, de renommée internationale mettant en avant les capacités à travailler dans un milieu interdisciplinaire (sciences biologiques, sciences de l’information, sciences humaines et sociales).

Contacts

Les candidatures doivent être envoyées à chaire-LIB-ISCC@cnrs.fr jusqu’au 30 avril 2014.