Avec Sylvain Briens, professeur de littérature et histoire culturelle scandinave à l’université Paris-Sorbonne.

 
Histoire des sciences, histoire de l’innovation

Technèmes. Le modernisme nordique comme lyrisme d’ingénieur

 
Mardi 8 avril 2014, 17h30 à 19h30, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2013/2014

 

Résumé

Le modernisme peut être considéré comme un nouvel esprit littéraire partageant avec le nouvel esprit scientifique une volonté de saisir les fonctions complexes de la machine comme autant de symboles de la modernité. Pour les écrivains modernistes nordiques, l’objet technique représente un prisme éclairant la réalité et invitant à des nouvelles écritures appelées lyrisme d’ingénieur. Nous proposons d’étudier la relation de l’esthétique nordique avec l’innovation technique afin de cerner les modalités de la création littéraire dans la première moitié du XXe siècle. Les technèmes (empreintes littéraires laissées par les objets techniques) relèvent tant de la thématique que de la nécessité d’inventer un nouveau langage. Si Johannes V. Jensen donne une impulsion essentielle au modernisme avec la création d’un nouveau genre inspiré des objets techniques, qu’il appelle le mythe, Harry Martinson, Elmer Diktonius et Emil Bønnelycke s’affirment comme les pionniers d’un modernisme poétique que l’on peut qualifier de lyrisme d’ingénieur.