Le séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation accueille Philipp Hertzog (Technische Universität Darmstadt et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

 
Séminaire thématique

L’impact des collectivités locales dans un projet national. Une comparaison franco-allemande des premiers projets de TGV

 
11 février 2014, 17h30 à 19h30, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Histoire des sciences, histoire de l’innovation > 2013/2014

 

Résumé

Vers la fin des années 1960, les Français et les Allemands prennent connaissance des premières idées de construire des lignes ferroviaires à grande vitesse. Il s’agit de projets d’infrastructure de très grande envergure, d’autant plus que les premières constructions vont déterminer la suite à long terme. Ainsi, le processus de décision relatif à ces projets implique aussi bien des experts techniques, des hauts fonctionnaires et, bien sûr, les institutions et personnalités politiques. Alors que le dernier mot incombe, des deux côtés du Rhin, au gouvernement et notamment au ministre des transports, toutes les échelles territoriales sont concernés par ces futures lignes qui restructureront la géographie de la France et de l’Allemagne. Les collectivités régionales et locales expriment donc, de façon plus ou moins audible, leurs craintes et leurs espoirs. Deux villes sont particulièrement concernées : Dijon et Göttingen. Les deux ne figurent pas sur les premiers plans présentés par la SNCF et la Bundesbahn. L’intervention de Philipp Hertzog racontera l’évolution de leur combat et analysera au travers de cet exemple l’impact des collectivités locales dans un processus de décision à l’échelle nationale.

Informations pratiques

Mardi 11 février 2014, 17h30 à 19h30

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 ou bus 27, 47, 83, 91, « Les Gobelins »