Projet porté par Cécile Brice, chercheuse à l’Institut français de recherche sur le Japon contemporain (Umifre 19, Ministère français des Affaires étrangères, CNRS).

 

Les controverses scientifiques face à la responsabilité civique

 
Conscience Resciv, 2013

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2013

 

Résumé

Le désastre de Fukushima a exacerbé les controverses scientifiques générant une perte de confiance de la population envers les experts. Au sein de celles-ci, la controverse autour du concept de résilience est aujourd’hui primordiale, ce concept étant au fondement des politiques mises en place aujourd’hui par l’État japonais. En quête de réponses, les groupements indépendants de sciences citoyennes se multiplient au rythme de la diversification des positions académiques. Quelles sont les diverses postures des scientifiques, de quoi dépendent-elles et par quels biais sont-elles véhiculées ? Quel est le rôle du scientifique dans le processus de prise de décision d’institution des normes de protection ? Quelle responsabilité lui incombe face à la protection de la population ?

Une analyse sera menée des diverses positions des experts, afin de permettre une recomposition du paysage de la controverse sur le sujet et des acteurs qui le compose. Via des enquêtes de terrain, une carte du réseau des organismes indépendants de sciences citoyennes sera constituée. Leur rôle et leur position au sein de la controverse seront analysés.