Projet porté par Rollande Borelly, Université Pierre-Mendès-France (UPMF), Grenoble.

 

Le savoir économique au filtre du tout anglais

 
Sefta, 2013

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2013

 

Résumé

La substitution de l’anglais au français en économie a franchi un seuil avec la transmutation de grandes revues économiques françaises en revues « anglaises » (Titre, OURS, articles). Le milieu des économistes académiques est resté jusqu’ici à l’écart des débats sur les limites du tout-anglais et le passage obligé au multilinguisme. Le séminaire projeté convoquera les apports de la linguistique, de la philosophie des sciences ainsi que les travaux théoriques ou empiriques qui permettent d’apprécier l’impact de la langue sur la production du savoir et sa communication, en économie comme dans les autres disciplines. La confrontation des points de vue sur le rapport coût/bénéfices du tout-anglais ouvrira la voie à une réflexion sur la politique à suivre pour sauvegarder l’existence de revues francophones d’économie.