Cette journée d’étude est organisée dans le cadre du projet Jourdain (Journalisme, data, information, comment on fait du journalisme de données sans le savoir), porté par le Gripic (Celsa, Université Paris Sorbonne) et financé dans le cadre des PEPS en sciences de la communication du CNRS (ISCC et MI).

 
Journée d’étude

« Le journalisme de données », promesses techniques, réalités professionnelles, univers de discours

 
11 octobre 2013, Celsa, Neuilly-sur-Seine

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Manifestations

 

Présentation

« Journalisme de données » : la formule, apparue il y a près de cinq ans dans le contexte des médias nord-américains (où l’on parle de datajournalism), désigne un ensemble de pratiques journalistiques aux contours flous, entre informatique, design et journalisme. Toutes ces pratiques visent à faire parler les « données », nouvelle matière première informationnelle, qu’il s’agit de faire fructifier à travers des processus de traitements informatiques, sémiotiques et économiques.

Le groupe Jourdain – Journalisme, data, information ou « Comment on fait du journalisme de données sans le savoir » – a souhaité interroger ces affirmations à la fois identitaires, professionnelles et procédurales. Au cours de l’année 2012-2013, un séminaire de recherche a été organisé pour analyser la circulation de l’expression dans le monde des médias, des formations au journalisme ; il a également réuni des professionnels des médias et des chercheurs venus de l’économie, de la sémiologie et de l’informatique pour éclairer le lien renouvelé entre les métiers du journalisme et la notion de « données ».

Dans quelle mesure les données ne sont-elles pas d’ores et déjà inhérentes aux gestes journalistiques traditionnels de collecte, recoupement, vérification, construction, interprétation et mise en forme d’informations ? Les « données » ne seraient-elles pas davantage sanctifiées dans les discours sur le journalisme de données, par l’attribution d’un qualificatif spécifique, les plaçant au dessus du parcours et du processus de transformations qu’elles subissent ?

La journée d’études vise à mettre en lumière les apports des différentes interventions et travaux réalisés autour de ce programme de recherche Jourdain. Le premier apport de cette réflexion consiste à mettre en lumière la filiation existant entre journalisme de données et journalisme d’investigation – le second conquérant, grâce au premier, l’appui très légitimant des techniques et outils venus de l’informatique. Mais comment penser la collaboration entre journalisme et informatique ?

La deuxième piste concerne l’enjeu démocratique entourant les promesses contemporaines de « libération des données ». Comment le journalisme doit-il se positionner face à cette nouvelle injonction à la transparence, qui pèse sur les états, et induit l’apparition de nouveaux acteurs dans le domaine de la valorisation des données ?

La journée d’études reviendra sur ces différents points, en invitant chercheurs et professionnels à faire le point sur la pratique ainsi mise en exergue. Le programme Jourdain s’achèvera sur la mise en lumière de la place du journalisme de données dans le système médiatique contemporain, afin d’en cerner les figures et les usages pour l’avenir.

Programme

9h – Café et accueil des participants

9h30 – Ouverture
Adeline Wrona, Gripic, Celsa, Université Paris Sorbonne
Le projet Jourdain, une approche interdisciplinaire du journalisme de données

10h – Fabrice Rochelandet, Université Paris 3
Approche économique des données personnelles

10h30 – Pause

11h – Olivier Tredan, chargé de mission, Conseil général de Bretagne
Un cas d’espèce : des effets des discours du journalisme de données sur les politiques publiques locales

11h30 – Alaa Abi-Haidar, Lip6, Laboratoire d’informatique de Paris 6
Données et information : la construction informatique des données

12h – Échanges avec le public

12h30 – Pause déjeuner

14h – Hervé Demailly et Valérie Jeanne-Perrier, Gripic, Celsa, Université Paris Sorbonne
L’institutionnalisation et la formalisation du journalisme de données : les formations aux pratiques informatisées de l’information

14h30 – Pierre-Carl Langlais, Gripic, Celsa, Université Paris Sorbonne
La base de données du journalisme de données : le site « projetjourdain.org »

15h – Pause

15h30 – Philippe Onillon, AFP, directeur adjoint de l’information et chargé de la veille sur les nouvelles pratiques d’information
Le cas de l’AFP : comment une organisation médiatique revalorise ses données

16h15 à 17h15 – Table ronde animée par Guillaume Heuguet et Juliette Charbonneaux, Gripic, Celsa, Université Paris Sorbonne
Journalisme de données et parcours professionnels : l’exemple d’OWNI. Que sont les anciens owniens devenus ? Témoignages « d’anciens » du site Owni (A. Lechenet, Olivier Tesquet, Julien G., ...).

17h30 – Conclusion

Informations pratiques

Contact Odile Cortinovis

Vendredi 11 octobre 2013

Celsa, Salle 116
77 rue de Villiers, Neuilly-sur-Seine