Table ronde organisée par l’Association pour l’histoire des télécommunications et de l’informatique et l’Institut des sciences de la communication du CNRS autour des témoignages de quatre acteurs de la naissance de Wanadoo.

 
Table ronde

Des services en ligne propriétaires au Web ouvert : l’émergence de Wanadoo

 
Mercredi 2 octobre 2013, 17h à 19h30, ISCC

Accueil > Recherche > Débats et conférences

 

Présentation

Si le grand public lie clairement le monde des Télécommunications au développement du Minitel, il l’associe beaucoup moins au développement de l’Internet et, en France, on a souvent attribué aux Télécommunications un « retard » français dans l’Internet. Or, dès les premiers travaux qui anticipent l’ouverture en 1993 de RENATER, Réseau national pour la technologie, l’enseignement et la recherche, France Télécom a commencé à faire l’apprentissage de l’Internet. Toutefois le véritable tournant est à dater de la mise en place de Wanadoo, une offre grand public d’accès à Internet et au rôle de fournisseur d’accès (FAI) que vont peu à peu endosser Wanadoo et les autres start-up au mitan des années 1990.

Comment France Télécom entre-t-il dans la fourniture d’accès à Internet et s’insère-t-il dans un paysage des FAI encore peu structuré et dominé par des fournisseurs de services propriétaires ? Avec quels atouts mais aussi quels freins, quels présupposés, expériences et ambitions ?

Pour répondre à ces questions, nous aurons le plaisir d’accueillir quatre acteurs de la naissance de Wanadoo, MM. Courtois, Parfait, Sainthorant et Surleau : ils reviendront sur les aspects politiques, techniques, industriels, économiques qui ont présidé à la naissance de Wanadoo, lors de cette séance animée par Michel Atten (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés, LATTS) et Valérie Schafer (Institut des sciences de la communication du CNRS).

Informations pratiques

Mercredi 2 octobre 2013, 17h à 19h30

Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Salle du rez-de-chaussée
Métro 7 ou bus 27, 47, 83, 91, « Les Gobelins »