Séance animée par Samuel Lepastier.

Mercredi 22 mai 2013, 10h à 12h

Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 ou bus 27, 47, 83, 91, « Les Gobelins »

 

Les classifications psychiatriques : enjeux et perspectives

 
Mercredi 22 mai 2013, 10h à 12h, ISCC

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Communication, subjectivation et création

 

Présentation

Ces jours derniers, la publication du DSM-5 a fait l’objet de vives controverses. L’actualité conduit ainsi à nous interroger sur les enjeux des classifications psychiatriques. Malgré les apparences, et même quand elles postulent l’absence de spécificité de la psychopathologie au regard de la clinique médicale, l’essence de ces classifications les sépare sans équivoque de celles concernant la médecine interne. D’une part, elles posent la question de la norme psychique qui ne relève pas de l’aphorisme classique de Bichat selon lequel la santé est "le silence des organes" ; d’autre part, et surtout parce que la psychiatrie ne relève pas du modèle lésionnel de la médecine contemporaine dans lequel tout signe clinique résulte d’une lésion anatomique et/ou biologique. Les auteurs du DSM-5 n’ont pas été en mesure de satisfaire à cette exigence, pourtant revendiquée dans leur projet initial dont l’objectif explicite était de mettre fin au "clivage cartésien" en maladies organiques et maladies mentales. Nous analyserons les conséquences de cet échec au regard des autres modes d’appréhension de la souffrance psychique.