Vidéos en ligne

Wikipédia, objet scientifique non identifié

 
5 juin 2013, 9h à 18h, ISCC

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Manifestations

 

Cette journée, organisée dans le cadre du projet exploratoire WEUSC, souhaite analyser les rapports que scientifiques et sciences entretiennent avec Wikipédia autour de trois problématiques :

  • la place de l’expertise et celle du chercheur contributeur ou expert dans Wikipédia ;
  • celle de la gouvernance de Wikipédia, de ses régimes d’édition, de ses enjeux de neutralité, de ses sources ;
  • celle enfin de Wikipédia comme objet de recherche, de corpus ou terrain d’analyse.

Les sciences dans Wikipédia, Wikipédia dans les sciences... un programme de journée « librement distribuable que tout le monde peut améliorer »... le jour même en contribuant directement aux discussions et via Twitter (mot-dièse #Wosni).

Programme

8h45 à 9h – Accueil

Matinée

9h à 9h15 – Lionel Barbe, MCF en SIC, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Dicen-IDF-Tactic, « Introduction de la journée »

9h15 à 9h35 – Antonio Casilli, MCF Télécom ParisTech, chercheur au Centre Edgar Morin, EHESS, « Le chercheur, le wikipédien et le vandale »

9h40 à 10h – Évelyne Broudoux, MCF en SIC, Cnam, Dicen-IDF, « Recherches sur Wikipédia : un état de l’art »

10h à 12h30 – 1ère table ronde, « Place(s) et statut(s) des experts »
Modération : Louise Merzeau, MCF HDR en SIC, Université Paris Ouest, Dicen-IDF-Tactic

  • Jean-Lou Justine, professeur, Muséum national d’histoire naturelle, « Wikipédia, Wikimédia, Wikispecies et la parasitologie : le témoignage d’un chercheur « expert », mais débutant dans Wikipédia »
  • Régine Fabri, chef de travaux, gestionnaire de la bibliothèque du Jardin botanique national de Belgique, « Chercheur en botanique, contributeur et utilisateur de Wikipédia, un défi à relever »

Pause

  • Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, chercheur associé à Paris 7, « Les postures d’opposition à Wikipédia en milieu intellectuel et culturel »
  • Carol Ann O’Hare, chargée de la mission recherche et enseignement, Wikimedia France, « La place des chercheurs et des experts dans Wikipédia »
  • Gilles Sahut, PRCE documentation, IUFM Midi-Pyrénées, Université de Toulouse 2, Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales), Benoit Jeunie, ingénieur de recherche, IUFM Midi-Pyrénées, Toulouse 2, Josiane Mothe, professeur d’université en informatique, IUFM Midi-Pyrénées, Toulouse 2, Institut de recherche en informatique de Toulouse, et André Tricot, professeur d’université en psychologie, IUFM Midi-Pyrénées, Toulouse 2, laboratoire Cognition, langues, langages, ergonomie (CLLE), « Les étudiants face aux incertitudes de l’édition collaborative : enquête sur les opinions et connaissances informationnelles à propos de Wikipédia »

Discussion

12h30 à 14h – Pause déjeuner

Après-midi
Animation : Mélanie Dulong de Rosnay, chargée de recherche CNRS, ISCC

14h15 à 14h45 – « La gouvernance de Wikipédia », par Dominique Cardon, chercheur à Sense (Orange Labs) et professeur associé au Latts (Université de Marne la vallée-Paris Est)

14h45 à 16h – 2e table ronde, « Gouvernance de Wikipédia »
Modération : Valérie Schafer, chargée de recherche CNRS, ISCC

  • Pierre Carl Langlais, doctorant en science de l’information et de la communication attaché au Gripic, Paris 4), « Référence nécessaire, genèse d’une norme wikipédienne (2003-2009) »
  • Pierre Willaime, doctorant, Laboratoire d’histoire des sciences et de philosophie Archives Henri Poincaré, UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine, « Quelle expertise pour Wikipédia ? »
  • Alexandre Hocquet, professeur, Université de Lorraine, « Wikipédia en tant que forum : une analyse ethnographique de la production d’articles »

Discussion

Pause

16h15 à 17h45 – 3e table ronde, « Corpus et terrains »
Modération : Camille Paloque-Berges, chercheuse, Dicen, Cnam

  • Cécile Poudat, MCF, Université Paris 13, laboratoire LDI, « Wikipédia comme corpus. Présentation des travaux du groupe NouvCom et du projet CoMeRe de l’IR Corpus écrits »
  • Ilhem Allagui, professeure, Université américaine de Sharjah, Émirats arabes unis, « Wikipédia arabe : cartographie, enjeux et perspective »
  • Robert Viseur, ingénieur de recherche senior CETIC, Charleroi, Assistant, Faculté Polytechnique UMONS, « Collecter des données sur Wikipédia : application à la création d’une base de données biographiques »

Discussion

17h45 à 18h00 – Lionel Barbe, « Conclusion de la journée »

Présentation de la journée et programme en version pdf

JPEG - 16.6 ko

Comité scientifique

  • Lionel Barbe (Maître de conférences, Université Paris Ouest Nanterre la Défense)
  • Evelyne Broudoux (Maître de conférences, Dicen, Cnam)
  • Dominique Cardon (Directeur de recherche, Orange Labs)
  • Régine Fabri (Chercheuse, National Botanic Garden of Belgium)
  • Hervé Le Crosnier (Maître de conférences HDR, Université de Caen, ISCC)
  • Mélanie Dulong de Rosnay (Chargée de recherche CNRS, ISCC)
  • Alain Lelu (Professeur, Université de Franche Comté, ISCC)
  • Louise Merzeau (Maître de conférences HDR, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
  • Camille Paloque-Bergès (Chercheuse, Dicen, Cnam)
  • Jacques Perriault (Professeur émérite, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ISCC)
  • Valérie Schafer (Chargée de recherche CNRS, ISCC)

Informations pratiques


Mercredi 5 juin 2013, 9h à 18h

Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7 ou bus 27, 47, 83, 91, « Les Gobelins »

Appel à communication

L’appel à communication est clos depuis le 17 mars 2013.

Thématiques

L’appel à communication est interdisciplinaire. Les propositions peuvent émaner de chercheurs qui travaillent dans le domaine des sciences humaines et sociales, (et en particulier des sciences de l’information et de la communication), mais également de chercheurs en sciences exactes intéressés par les questions de communication des savoirs scientifiques.

Les réflexions épistémologiques, les travaux en cours et retours d’expérience sont les bienvenus et peuvent s’articuler autour de l’un des axes suivants :

1. La question de la participation des chercheurs/experts à Wikipédia

Ce 1er axe vise à mesurer et analyser l’investissement et la participation des scientifiques dans l’élaboration des contenus de Wikipédia, notamment pour identifier les enjeux en termes d’intermédiation des savoirs, de structuration et de reconnaissance d’un champ ou de diffusion de la culture scientifique. Il peut s’agir de connaissances à inventorier (ex : botanique), d’amélioration qualitative de savoirs complexes (ex : physique) ou de tout autre type de projet structurant. Les propositions pourront porter sur les contenus eux-mêmes mais également sur les discussions autour de ces contenus (onglet discussion) ou sur leur évolution dans le temps (onglet historique). Seront également appréciées les propositions abordant les relations entre chercheurs et wikipédiens et le neutral point of view ainsi que les comparaisons internationales. Études de cas, résultats d’enquêtes et typologies sont ici les bienvenues.

2. Les chercheurs et les enseignants/chercheurs face à Wikipédia

Ce second axe est consacré à l’analyse des modes d’utilisation de Wikipédia par les chercheurs et les enseignants dans le cadre de leur activité scientifique ou pédagogique. L’objectif est d’en saisir aussi bien les contours et modalités effectives que les représentations relevant de l’ordre du discours ou de l’imaginaire.

L’émergence de Wikipédia a un impact fort sur les cours et les supports pédagogiques. Du coté des étudiants, parce qu’ils ont désormais accès en un clic à des connaissances synthétiques susceptibles de compléter voire de supplanter les cours des enseignants. Du coté des enseignants, qui ont de plus en plus recours à Wikipédia pour compléter leurs supports pédagogiques ou étoffer leurs références bibliographiques.

Dans un tel contexte, se posent donc des questions comme celles des bonnes pratiques, de l’apprentissage de Wikipédia par les étudiants, de l’usage des licences libres, de l’évaluation empirique des contenus ou de la confiance et de la légitimité qu’on peut leur accorder.

3. Wikipédia, objet de recherche

Sixième site le plus visité au monde, Wikipédia s’impose comme un « OSTNIC », un objet socio-technique non identifié de la connaissance. Ce dernier axe vise à identifier les problématiques des chercheurs qui se sont saisis de Wikipédia en tant qu’objet de recherche, pour étudier notamment la transformation des formes de savoir, le changement de paradigme du « vrai », le brouillage des frontières entre savoirs académiques et profanes, les processus d’élaboration des articles, les conflits d’édition et la formation de consensus, les règles formelles et informelles dans les pages discussions, etc. Des approches théoriques et épistémologiques sont ici souhaitées, ainsi que les recherches analytiques sur les contenus ou les processus de gestion communautaire à l’œuvre dans l’encyclopédie.

Modalités de soumission et de participation

Calendrier

Date limite de soumission des propositions : 17 mars 2013
Date de notification d’acceptation par le comité scientifique : 15 avril 2013

Format

Les propositions de communication peuvent porter sur des expériences en cours, des réflexions théoriques ou des analyses comparatives.

Elles doivent tenir en une page et comporter une brève bibliographie. Les propositions seront examinées de façon anonymes par le comité scientifique.

L’auteur pourra insérer une brève biographie dans le corps du mail mais en aucun cas dans la proposition elle même.

Le français et l’anglais sont acceptés.

Le comité scientifique du projet souhaite que la journée soit la plus interactive possible pour stimuler les discussions. Les présentations lors de la journée n’excéderont pas 15 minutes, afin de laisser une part importante du temps aux échanges.

Envoi des propositions

Les propositions sont à envoyer à lionel.barbe@u-paris10.fr.

Perspectives

La journée a pour objectif de structurer une communauté interdisciplinaire de chercheurs intéressés à ces questions.

Dès acceptation des propositions, un espace collaboratif sera mis en place sur le web, dans le but de recueillir les supports d’intervention autour desquels pourront se créer des discussions en ligne avant, pendant, et après la journée du 5 juin.

Dans le cadre du projet WEUSC, une publication est prévue pour fin 2013 (ouvrage collectif ou dossier dans une revue scientifique). Dans ce contexte, le comité scientifique se réserve le droit d’effectuer une sélection parmi les communications de la journée du 5 juin afin de solliciter un article de la part de leur auteur.