Jean Foyer est chargé de recherche au CNRS, ISCC.

Mél. : jean.foyer-at-cnrs.fr

 

Gouvernance environnementale et controverses sociotechniques

 
Responsable : Jean Foyer

English Español français

Accueil > Recherche > Pôles de recherche

 

En s’intéressant à la gouvernance de l’environnement et aux controverses sociotechniques, le pôle étudie les liens qui s’établissent entre savoirs, environnement et société au sein de ces deux configurations sociales particulières.

– La gouvernance de l’environnement renvoie de manière très large aux jeux entre acteurs (institutions internationales, États, société civile, entreprises, populations locales, etc.), à différentes échelles (locale, nationale ou globale). Les thématiques abordées s’étendent de la conservation de la biodiversité au réchauffement climatique, en passant par l’écologisation de l’agriculture ou encore la gestion de différentes ressources (forestières, marines, aquifères).

– Les controverses sociotechniques, quant à elles, renvoient à des situations conflictuelles qui impliquent des savoirs scientifiques généralement peu stabilisés, le plus souvent dans le cadre de développements technologiques. En plus de la question des risques sanitaires et environnementaux, ces controverses s’étendent très largement au-delà de la communauté scientifique, en impliquant le plus souvent des questions d’ordre politique, juridique, économique et culturel. Les controverses autour des OGM, des nanotechnologies, des perturbateurs endocriniens, du nucléaire, des cellules souches et de bien d’autres objets dits « hybrides » entre science et société sont ainsi particulièrement pertinentes pour débattre d’enjeux politiques plus généraux.

L’objectif est de comprendre comment, au sein de ces deux configurations sociales particulières, différents types de savoirs (scientifiques, profanes, traditionnels, etc.) et/ou différents rapports à l’environnement peuvent cohabiter, dans le cadre de politiques publiques, de mobilisations collectives ou encore de conflits sociaux. Les questions de gouvernance de l’environnement, tout comme les controverses sociotechniques, peuvent ainsi être appréhendées comme des conflits plus généraux qui impliquent notre rapport à la science, à la technique, à la nature, au progrès et, plus généralement, à la modernité.

Collaborations

– Collaboration avec l’axe thématique du Muséum national d’histoire naturelle « Savoirs naturalistes, expertise et politiques de la biodiversité », avec Élise Demeulenaere (CNRS), Julien Blanc (MCF MNHN), Denis Chartier (MCF Université de Caen).

– Recherche sur l’économie verte et les politiques de la biodiversité dans l’économie de la promesse avec Valérie Boisvert (Université de Lausanne).

Projets de recherche

IDAE, 2015-2017
Institutionnalisations des agroécologies, projet ANR, 2015-2017

Climacop, 2014-2016
Climatiser le monde, globaliser le climat, projet financé par l’IFRIS et le GIS Climat.

Bek(onal), 2011-2015
Building and Exchanging Knowledges on Natural Resources, programme européen Environmental Governance in Latina America and the Caribbean (ENGOV / SSH-CT-2010-266710 / 2011-2015).

Ecoverio, 2011-2014
Les controverses autour de l’économie verte à Rio+20, coordonné par Jean Foyer (CNRS, ISCC), financé par le CNRS, PEPS 2011 Sciences de la communication et PEPS 2012 INE/INSHS.

Coordination scientifique

– Séminaire Gouverner le vivant sur les questions de gouvernance de la biodiversité (avec le MNHN).

– Collaboration et organisations de séminaires en partenariat avec l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI) sur les liens entre sciences et médias dans le contexte de différentes controverses.

Autre activité

– Suivi de la controverse sur les OGM au Mexique et en Amérique latine.