Projet porté par Christophe Boëte, chargé de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), UMR 190 Émergence des pathologies virales (EPV).

 

Controverse de l’utilisation de moustiques génétiquement modifiés pour le contrôle de maladies vectorielles (paludisme, dengue)

 
GM Mosquito Public, 2012

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2012

 

Résumé du projet

L’utilisation de moustiques génétiquement modifiés pour le contrôle de maladies vectorielles (paludisme, dengue…) est aujourd’hui en phase de test et commence à soulever des polémiques y compris dans le milieu scientifique. Travailler sur cette controverse a un objectif double : comprendre comment les chercheurs impliqués perçoivent l’opinion publique mais aussi déterminer comment de tels lâchers-tests sont perçus par des populations directement concernées en Malaisie.

Équipe de chercheurs

  • Christophe Boëte, UMR 190 Émergence des pathologies virales (EPV), IRD, Université de la Méditerrannée - Aix-Marseille 2, École des hautes études en santé publique
  • Ulrike Beisel, lecturer, Lancaster Environment Centre, Université de Lancaster, Grande-Bretagne
  • Nicolas Césard, chercheur associé, UMR 7206, Éco-anthropologie et ethnobiologie, MNHN, Paris, France
  • Guy Reeves, chercheur post-doctorant, Max Planck Institute for Evolutionary
    Biology, Plön, Allemagne
  • Luisa Reis-Castro, Institute for Social and Cultural Anthropology, Martin-Luther-University of Halle-Wittenberg

Publications

Chapitre d’ouvrage

Boëte, C., Beisel, U., 2013, “Transgenic Mosquitoes for Malaria Control : From the Bench to the Public Opinion Survey”, chapter 24, doi : 10.5772/56193, in Manguin, S., Anopheles mosquitoes. New insights into malaria vectors, InTech, 813 p, doi : 10.5772/3392. Texte intégral en accès libre