Séminaire interdisciplinaire Gouverner le vivant. Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité.

 
Séminaire Gouverner le vivant

Les indications géographiques : instruments de maintien de la biodiversité ou vecteurs de standardisation ?

 
Mercredi 25 avril 2012, 15h30 à 18h30, MNHN

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

Comment protéger un nom géographique peut permettre d’attacher un produit à un territoire et à une communauté et par ricochet assurer la conservation de variétés locales ou de races animales exceptionnelles, de systèmes agraires et de paysages riches en diversité biologique ? Pour aborder cette interface complexe entre propriété intellectuelle et conservation de la biodiversité cultivée, la séance réunira une géographe, une anthropologue et une juriste pour tenter de dresser l’inventaire des conditions nécessaires à la réalisation de tels effets vertueux ; sans oublier de pointer, inversement, les systèmes réglementaires relatifs aux AOP et IGP qui peuvent avoir, au contraire, des effets de standardisation.

Intervenants

  • Claire Delfosse (Université Lyon 2, Laboratoire d’études rurales)
  • Laurence Bérard (CNRS, UMR Éco-anthropologie et ethnobiologie)
  • Delphine Marie-Vivien (CIRAD, UMR Innovations et développement dans l’agriculture et l’agroalimentaire)
  • Discutant : Frédéric Thomas (IRD, UMR Patrimoines locaux

Informations pratiques

Mercredi 25 avril 2012, 15h30 à 18h30

Muséum national d’Histoire naturelle
Amphi de paléontologie

Contacts Jean Foyer et Élise Demeulenaere