Séminaire interdisciplinaire Gouverner le vivant. Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité.

 
Séminaire Gouverner le vivant

Des marchés pour gérer la biodiversité ? Émergence et bilan des banques de compensation aux USA

 
Mercredi 21 mars 2012, 15h30 à 18h30, MNHN

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

En 1989, George Bush popularise pendant sa campagne électorale le principe d’une flexibilisation marchande de la conservation des zones humides et de la biodiversité, et met en avant le mot d’ordre du « no net loss », que son administration met en place dans les années 1990. D’où vient ce modèle de gestion de la nature et comment s’est-il affirmé ? Comment a-t-il infléchi les savoirs et les débats des écologistes ? Dans quelles conditions peut-on réparer là-bas ce que l’on détruit ici ? En quoi peut-on parler de « néolibéralisation » des politiques environnementales ? Quel est le bilan de ce nouvel instrument ? La séance sera en anglais.

Intervenants

  • Morgan Robertson (Assistant Professor, University of Kentucky)
  • Discutante : Sarah Benabou (Centre Koyré)

Informations pratiques

Mercredi 21 mars 2012, 15h30 à 18h30

Muséum national d’Histoire naturelle
Amphi de paléontologie

Contacts Jean Foyer et Élise Demeulenaere