Séminaire interdisciplinaire Gouverner le vivant. Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité.

 
Séminaire Gouverner le vivant

Des sciences participatives : la production des données naturalistes, à la frontière entre amateurs et scientifiques

 
Mercredi 15 février 2012, 15h30 à 18h30, MNHN

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

De nombreux muséums d’histoire naturelle dans le monde, et le MNHN en fait partie, développent des programmes de ce qu’il est convenu d’appeler « science participative », ou selon la tradition anglo-saxonne « science citoyenne », qui reposent sur l’implication d’amateurs dans l’observation de la nature, dans le but de produire des données de suivi de la biodiversité. Cette co-production des savoirs à l’interaction entre scientifiques et « amateurs » implique un travail de frontière, entendue à la fois comme séparation et comme zone de contact. Cette séance se penchera sur la construction de cette frontière, sur ses dynamiques ; et ce, alors que les programmes de plus en plus dédiés à la nature ordinaire cherchent à enrôler un nombre plus large d’observateurs, se substituant progressivement aux naturalistes éclairés des sociétés savantes.

Intervenants

  • Vanessa Manceron (CNRS, UMR Éco-anthropologie et ethnobiologie)
  • Morgan Meyer (Centre de sociologie de l’innovation)
  • Discutant : Florian Charvolin (Université de Saint-Étienne, Centre Max Weber)

Informations pratiques

Mercredi 15 février 2012, 15h30 à 18h30

Muséum national d’Histoire naturelle
Amphi de paléontologie

Contacts Jean Foyer et Élise Demeulenaere