Cette séance du Séminaire de l’ISCC est consacrée au thème « Communication et inconscient ».

 
Séminaire de l’ISCC

Samuel Lepastier, Franck Renucci

 
Mardi 14 février 2012, 12h30 à 14h30, MSCI

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Séminaire de l’ISCC > 2011/2012

 

Ordre du jour

  • Tour de table sur l’actualité scientifique et politique
  • Samuel Lepastier
    « L’exemple de l’hystérie : de la psychopathologie individuelle aux inquiétudes collectives »

Samuel LepastierDiplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Samuel Lepastier a été assistant à l’Institut de médecine légale (1969-1975) et s’est orienté vers la psychiatrie et la pédopsychiatrie et a passé sa thèse de médecine en 1976. Il a également passé une thèse de psychologie en 2004. Il exerce dans le service de psychiatrie de la Salpêtrière (1976-2011), au Centre de Guidance Infanto-Juvénile Pierre Mâle (1979-2000) et au Centre Alfred Binet à Paris (2000-). Il est membre de la Société psychanalytique de Paris. Ancien professeur associé de psychopathologie à l’Université Paris Nanterre, il est actuellement chercheur associé - HDR au Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société EA 3522 (Université Paris Diderot).

  • Franck Renucci
    « Dispositifs d’évaluation, capture de l’événement et psychanalyse : un enjeu politique »

Franck RenucciFranck Renucci, actuellement directeur de l’Institut Ingémédia, UFR en Sciences de l’information et de la communication, a été membre du conseil d’administration de l’Université du Sud Toulon-Var de 2007 à 2011. De 1991 à 1998, il a réalisé de nombreuses vidéodanses avec le Théâtre National de la Danse et de l’Image de Châteauvallon. Auteur en 2003 d’une thèse intitulée « Les ruptures du film interactif : la continuité de son histoire, le rythme de son énonciation, l’harmonie de sa composition », il recherche au sein des applications multimédias, des œuvres artistiques et littéraires et des discours scientifiques et politiques la présence d’une communication « code-barres » qui manifeste une réification du sujet. Depuis 2004 il participe à la section clinique de Nice animée par le psychanalyste Philippe de Georges. A l’ère de l’idéologie du chiffre et de l’évaluation, il s’intéresse aux figures du corps, de l’altérité et de la subjectivité.

Informations pratiques

Mardi 14 février 2012, 12h30 à 14h30

Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e
Métro 7, Les Gobelins

Accès sur inscription