Séance autour du livre de Manuela Carneiro da Cunha, Savoir traditionnel, droits intellectuels et dialectique de la culture, Eclat, 2010.

 
Séminaire Gouverner le vivant

Autour du livre de Manuela Carneiro da Cunha

 
Mercredi 30 novembre 2011, 17h à 19h, MNHN, Paris

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

Programme

Présentation du livre par Élise Demeulenaere, puis réaction de l’auteure.

Manuela Carneiro da Cunha est professeure émérite au département
d’anthropologie de l’Université de Chicago. Elle sera professeure invitée au
Collège de France au printemps 2012.

Dans cet ouvrage, Manuela Carneiro da Cunha se penche sur les conséquences
culturelles en Amazonie d’une gouvernance de la nature qui depuis 20 ans s’est
attachée à conserver et valoriser les savoirs écologiques traditionnels. La volonté de placer les savoirs naturalistes indigènes sous la coupe des régimes de propriété
intellectuelle internationaux n’entre-elle pas en contradiction avec la manière dont les populations amazoniennes considèrent leurs propres connaissances ? Dans le même temps, les représentants de ces communautés ont intégré les enjeux liés à la mise en avant de leur diversité culturelle, comme en témoigne l’adoption dans leur vocabulaire du terme portugais cultura. L’auteure propose de distinguer
la culture, cette catégorie que la tradition anthropologique s’attache à objectiver, et la « culture » (entre guillemets), notion réflexive qui se réfère à ce que les communautés disent de leur culture. La production de ce métalangage est favorisée par tout contexte interculturel, et notamment par le régime
de protection de la diversité biologique et culturelle instauré par la CDB. La proposition conceptuelle de Manuela Carneiro da Cunha pose inévitablement la question des relations dialectiques entre culture et « culture ».

Informations pratiques

Mercredi 30 novembre 2011, 17h à 19h

Muséum national d’Histoire naturelle
Amphi de paléontologie
Paris 5e