Projet porté par Mathieu FLONNEAU, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IRICE-CRHI.

 

Mobilités et électricité sur la moyenne et longue durée : controverses, idéologies et pratiques

 
Électro-mobilités, 2011

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2011

 

Présentation

Dans le contexte contemporain, deux paradigmes fondamentaux sur lesquels se sont constituées les sociétés occidentales industrielles se trouvent remis en cause. Le premier est celui d’une énergie facilement disponible, peu coûteuse et comme soustraite aux contraintes environnementales. Le second est celui d’une mobilité sans limite, des hommes, des biens et des idées, qui renvoie à une conception saint-simonienne généreuse des relations entre individus et de l’individu à l’espace.

Face à ces difficultés, l’électricité fait aujourd’hui figure de nouvel eldorado de la mobilité : voiture électrique, vélo à assistance électrique, tramway, etc. De ce fait, elle propose de nouvelles formes de mobilité ou en réinterprète des formes plus traditionnelles. Elle se trouve pourtant régulièrement au bord de la controverse, que ce soit pour sa production, son acheminement ou son stockage. En ce sens, il s’agit d’un des terrains les plus pertinents pour l’étude des relations entre technique et société, notamment à l’aune des idéologies explicites ou latentes véhiculées par les systèmes de mobilité.

Le projet envisage donc de travailler sur les formes électriques de la mobilité, à partir d’une analyse historique permettant d’identifier les origines des débats contemporains, d’en saisir les inerties et de cerner les ruptures et continuités qu’ils traduisent, en dépassant tout clivage modal.

Contact Mathieu FLONNEAU

Réalisations

Colloque Puissance, résistances et tensions. Histoire des mobilités électriques (XIXe-XXIe siècles), 28 juin 2012, ISCC, Paris.