Projet porté par Thierry LEFEBVRE, maître de conférences, Centre d’étude et de recherche interdisciplinaire de l’UFR LAC (CERILAC), EA 4410, Université Paris 7 Diderot.

 

Citoyenneté scientifique internationale et médiatisation radiophonique. Le cas des vaccins à controverse : BCG, ROR, papillomavirus. Stratégies de communication des acteurs, des dispositifs et des modèles d’appropriation.

 
VARA, 2009

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2009

 

Projet

La présente recherche vise à penser les controverses scientifiques et leur(s) processus de médiatisation dans l’espace public. Cette problématique est abordée à travers l’exemple du vaccin du BCG (Bacille de Calmette et Guérin), la tuberculose étant une maladie qui touche une part importante de la population mondiale et qui tue chaque année près de 2 millions de personnes.

Ainsi, il s’agit d’un problème de santé publique mondial, et le propos tenu ici, en s’ancrant dans des espaces géographiques divers que sont le Brésil, la France et Madagascar, est international. Qu’elles se cristallisent autour de la souche utilisée, de l’efficacité, des effets secondaires ou de l’obsolescence du vaccin, les controverses ayant trait à la vaccination contre la tuberculose, telles qu’elles se font jour dans ces contextes socioculturels singuliers, sont encore actives et revêtent des formes différentes. Au-delà de la dichotomie classique pays du Nord/pays du Sud, le choix de ces aires géographiques est également pertinent en raison des différences de taux de prévalence qu’elles présentent (Madagascar 417/100 000, Brésil 47/100 000, France 9/100 000).

En mettant en exergue pour chaque pays la manière dont cette thématique est spécifiquement prise en charge par les pouvoirs publics, la communauté scientifique et les acteurs médico-sociaux, l’objectif est de comprendre les ressorts et les mécanismes de formalisation et de mise en discours des controverses scientifiques inhérentes au BCG. Il convient aussi de voir comment ces questions sont mises en visibilité dans l’espace public (médiatique) de chacun des contextes choisis pour cette étude. Car l’hypothèse qui préside à ce questionnement est la suivante : les médias, et particulièrement la radio publique, sont au centre des processus de publicisation et de médiatisation des controverses scientifiques et favorisent l’émergence d’une « citoyenneté scientifique » au sein de la société civile.

Mots clés : tuberculose, médiatisation, controverse scientifique, radio, citoyenneté scientifique

Disciplines

  • Sciences sociales
  • Sciences du vivant
  • Chimie

Partenaires

  • Nathalie Antiope, responsable de la coordination scientifique et rédactionnelle, docteur en Sciences de l’information et de la communication, École doctorale ASSIC (ED 267) / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Laboratoire Communication, Information, Média (EA 1484) / Centre de recherche sur l’éducation aux médias, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle
  • Şirin Dilli, responsable du terrain turc, docteur en Sciences de l’information et de la communication, chercheuse Marie Curie à l’Université Bilgi, Istanbul et Paris 3 Sorbonne Nouvelle
  • Béatrice Donzelle, codirectrice du projet, doctorante en Histoire culturelle, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, EA 2448, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
  • Elvina Fesneau, trésorière, docteur en histoire économique, Institutions et dynamiques historiques de l’économie (IDHE), UMR 8533, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Anne-Caroline Fiévet, responsable de la coordination interne, docteure en sciences du langage, Université Paris Descartes
  • Sayonara Leal, coordinatrice du terrain brésilien, maître de conférences, Departamento de Sociologia, Université publique de Brasilia (UNB)
  • Marie Le Cann, étudiante en Master 2 Génétique, génomique et biotechnologies, Faculté de médecine et des sciences de la santé de Brest, INSERM U613
  • Graziella Mello Viana, coordinatrice du terrain brésilien, enseignant-chercheur, Escola de Comunicações e Artes (ECA), Université de São Paulo (USP)
  • Sébastien Poulain, responsable de la recherche et de la valorisation scientifiques, doctorant en science politique, Centre européen de sociologie et de science politique, UMR 8209, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Solange Razafimbelo-Bruyeron, responsable du terrain malgache, doctorante (en co-direction) en SIC au Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias / Institut français de Presse (CARISM/IFP), Université Paris 2 Panthéon Assas et en Histoire politique et des médias, Université d’Antananarivo
  • Daniela Saint-Yves, traduction du corpus brésilien, traductrice français-portugais
  • Hamidou Traore, docteur en sciences pharmaceutiques, Member of the Royal Pharmaceutical Society of Great Britain , Member of The Organisation for Professionals in Regulatory Affairs
  • Cécile Voisset, enseignant-chercheur HDR, Faculté de médecine et des sciences de la santé de Brest, INSERM U613