Intervention de Samuel VEILLERETTE, Université technologique de Compiègne, puis de Céline COUTRIX, Laboratoire d’informatique de Grenoble.

 

Systèmes exosquelettiques

 
7 décembre 2010

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > L’Homme augmenté

 

Systèmes exosquelettiques : état de l’art et verrous scientifiques

Samuel VEILLERETTE a présenté l’état de la recherche actuelle sur les exosquelettes. Il a livré un panorama plutôt exhaustif des applications existantes ou en cours de développement ainsi que des verrous technologiques et fondamentaux sur lesquels les chercheurs travaillent. Il a établi une typologie des applications selon trois augmentations attendues des systèmes exosquelettiques : puissance, dextérité et précision. Malgré des progrès spectaculaires depuis les années 40, les verrous sont encore assez nombreux (miniaturisation, autonomie, absence de modèle complet et adéquat du corps humain, etc.).

L’Homme augmenté en interaction homme-machine

La présentation de Céline COUTRIX était centrée sur la notion d’augmentation dans le domaine des interactions Homme-Machine (IHM). Or, le terme « Homme augmenté » n’apparaît pas en tant que tel dans les bases de données d’articles existantes. Sans doute s’agit-il d’une expression trop générale. On parle plutôt de réalité ou de virtualité augmentée. En s’appuyant sur la littérature, Céline COUTRIX a présenté une taxonomie des IHM pour l’augmentation (cible, sens, temporalité, mode, type de tâche). Cette taxonomie a été reprise et enrichie par le groupe pour établir sa typologie.