Projet porté par Pierre LAGRANGE, Université d’Avignon, LAHIC.

 

Évolution des relations entre sciences et sociétés : le cas des OVNIS

 
OVNIS, 2007

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2007

 

Projet

Face au divorce entre science et opinion, face aux controverses qui agitent l’opinion sur certains dossiers scientifiques et techniques, on admet de plus en plus que le public est un acteur légitime de ces débats et que la décision ne revient pas seulement aux experts. Pourtant, sur certains sujets, le public est toujours considéré comme irrationnel, incompétent. Ainsi, lorsqu’on passe de sujets comme les OGM, le nucléaire, les maladies génétiques ou orphelines à des questions comme celles des ovnis, de la parapsychologie, de l’astrologie et autre « fausses sciences », l’idée d’une
coopération entre science et opinion cède la place à la dénonciation la plus dure des « croyances irrationnelles ». Ces sujets sont censés tourner définitivement le dos à la démarche scientifique et démontrer la montée de l’irrationnel. Le but de cette étude est , à travers l’exemple des OVNIS, d’analyser les causes de ce divorce entre science et opinion et de proposer des solutions pour tenter de rapprocher les acteurs du débat.

Disciplines

Sciences de l’information et de la communication, Anthropologie, Sociologie, Sciences de l’Univers.

Partenaires

  • Richard-Emmanuel EASTES, École normale supérieure
  • Alain KAUFMANN, Interface sciences-société, Université de Lausanne
  • Alain CIROU, directeur de la rédaction de la revue mensuelle Ciel et
    Espace

Réalisations

Chapitre d’ouvrage

Pierre Lagrange, « Les soucoupes volantes existent-elles ? » Comment la science se sépare de l’opinion, in Gérard Azoulay (ed.), L’Espace habité, CNES, collection Le Musée imaginaire de l’Espace, 2008.