Huitième séance du séminaire ISCC-MNHN Gouverner le vivant - Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité.

 
Séminaire ISCC-MNHN

Les paiements pour services écosystémiques : un nouveau fétichisme de la marchandise ?

 
23 mars 2011, 16h à 18h30, Paris

Accueil > Évènements > Séminaires et ateliers réguliers > Gouverner le vivant

 

Présentation

Depuis quelques années, se multiplient des instruments de marché pour gérer et conserver l’environnement et en particulier la biodiversité : paiement pour services environnementaux, mécanismes REDD, banques de biodiversité. Comment ces mécanismes marchands se légitiment-ils au sein d’un cadre discursif néolibéral plus large ? S’agit-il d’un nouveau mouvement de marchandisation voir d’un nouveau "fétichisme de la marchandise" gommant la complexité et la multifonctionnalité des attachements entre nature et société (Kosoy & Corbera, 2010) ? Comment les sciences humaines et sociales peuvent-elles rendre compte de ce phénomène ? Parmi elles, quels sont les apports de la « political ecology » ?

Intervenants

  • Esteve Corbera (Univ. East Anglia)
  • Sian Sulivan (Birkbeck Institute of Environment)

Répondante

  • Gabrielle Bouleau (G-EAU-CEMAGREF)

Informations pratiques

Mercredi 23 mars 2011, 16h à 18h30

Muséum National d’Histoire Naturelle
Pavillon Chevreul, 3e étage
57 rue Cuvier
75005 Paris