Projet porté par Jean Sallantin, Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (Lirmm).

 

Jeux de débats. Ingénierie de la connaissance, sciences sociales

 
2010 (PEPS)

Accueil > Soutien à la recherche > Pilotage d’appels à projets CNRS > Projets retenus > 2010

 

Présentation du projet

L’objectif de ce projet est de concevoir, développer et analyser les usages d’un dispositif mixte (i.e. mêlant réel et virtuel) de débats publics. Ce dispositif sera adaptable à différents types de débats mais l’équipe souhaite en particulier développer son expertise dans les domaines de l’habitat, du développement durable et de l’énergie.


Les espaces littoraux, les parcs nationaux ont des chartes d’aménagement du territoire qui sont régulièrement renégociées. Il s’agissait ici de produire les outils permettant aux parties prenantes (associations, citoyens, administrateurs, politiques) de participer à la renégociation de ces chartes.

Dans la même veine, les plans d’aménagement du territoire sont objets de débats publics sous la gouverne de l’Agence nationale du débat public (ANDP). Bien des questions relevant de gestion de biens communs devraient relever du débat public ; voire en particulier celle de la santé vue comme étant un bien commun pour des régions en proie à la désertification médicale.

Le problème méthodologique est ici est de déterminer une résolution de problème dans lequel le débat public se justifie en théorie comme participant effectivement à la prise de décision. Le problème pratique est d’instrumenter sur le Web un débat public portant sur l’élaboration d’une norme ou d’une charte. La réalité est que les décideurs sont partagés et méfiants quant à l’apport des citoyens au débat et que les citoyens qui participent (jamais plus de 2%) souhaitent savoir si et comment leurs contributions sont prises en considération.

On entend ici par annotation, l’action de poster une note exprimant un jugement justifié sur un argument présent dans une clause de la charte. On entend par notification d’une note venant d’être produite l’action d’informer, individuellement et à bon escient, les protagonistes débattant de cette clause de la venue de cette nouvelle note confirmant ou s’opposant à leurs positions.

Dans un débat comme celui sur la sécurité du nucléaire (Prospéro, Chateauraynaud), le débat dure depuis des dizaines d’années et les agences de presse sont une source permanente d’annotations. On voit sur cet exemple, le rôle générique du Web en tant qu’activité de mémoire collective et l’intérêt de disposer d’outils d’annotation et de notification pour des documents du Web.

Une première thèse a développé des méthodes et des outils pour annoter (Antoine Seilles) des documents du WEB et une seconde thèse porte sur la notification des annotations aux différentes parties prenantes (Julien Cotret). Une suite d’expérimentations appelée jeux de débats a été menée avec les sociétés Talkmap et Intactile design dans le but de préciser la méthodologie et de proposer et de tester l’usage des outils existant d’annotation et de spécification.

Le problème théorique relève ici des sciences humaines expérimentales. Il s’agit de fonder la cohérence d’une prise de décision collective sur des processus d’annotation et notification d’un texte juridique par des parties prenantes.

Ces études ont été menées de manière contractualisée avec Fanny Georges (Télécom ParisTech), Antoine Seilles (doctorant LIRMM), Julien Cotret (cifre Normind, ENI Madagascar), et les entreprises Intactile design (Montpellier), Talkmap (Paris). Elles ont donné lieu à des collaborations avec l’Université catholique de Brasilia (UCB) et l’UM2 pour la publication de méthodologies d’analyse de systèmes socio-environnementaux.

Publications

Conférence invitée

Jean Sallantin, J., 2012, “A formal structure of global debates by n-opposition logics”, Conférence internationale Square of opposition, Beyrouth (Liban), 26-30 juin 2012.

Articles de revue à comité de lecture

Khater, C., Raevel, V., Sallantin, J., Thompson, J. D., Hamze, M., Martin, A., 2012, “Restoring Ecosystems Around the Mediterranean Basin : Beyond the Frontiers of Ecological Science”, Restoration Ecology, vol. 20, issue 1, p. 1-6, Wiley, first published online 9 October 2011, doi : 10.1111/j.1526-100X.2011.00827.x. Résumé

Seilles A., Cotret J., Georges F., Rodriguez N., Sallantin J., 2011, « Co-conception multidisciplinaire d’une plateforme de débat en ligne », Document numérique, vol. 14, no 1, p. 11-30. Résumé

Sallantin J., Luzeaux, D., Ferneda, E., Alonzo, L., 2011, “Scientific Knowledge Management Anchored on Socio-environmental Systems”, tripleC, vol. 9, no 2, p. 610-623. Résumé

Georges, F., Seilles, A., Sallantin, J., 2010, « Des illusions de l’anonymat : les stratégies de préservation des données personnelles à l’épreuve du web 2.0 », Terminal, no 105, L’Harmattan, p. 97-107.

Seilles A., Cotret J., Georges F., Sallantin J., Rodriguez N., Gouaich A., Fagot C., 2010, « L’annotation discursive et sémantique pour la pratique de débats 2.0 », Document numérique, vol. 13, no 3, Lavoisier, p. 153-177. Résumé

Chapitres d’ouvrages

Seilles, A., Sallantin, J., 2012, « n-opposition theory to structure debates », in Jean-Yves Beziau, Gilmann Payette, The square of opposition. A general framework for cognition, Peter Lang, p. 485 et suiv. Site de l’éditeur

Sallantin J., Cerri S. A., 2012, « Theory Construction », in Seel, N. M. (ed.), Encyclopedia of the Sciences of Learning, Springer, Part 20, p. 3311-3314.

Communications orales

Ollagnon, C. (Intactile Design), Pinet, V. (Lycée Joliot-Curie, Sète), Cavallaro, A. (Talk-Map), Colle, P. (Talk-Map), Sallantin, J., 2012, « Philosophie du web : philosophie des outils ou philosophie des usages ? », Atelier « Philosophie (du web) et ingénierie (des connaissances) », 23es Journées francophone d’ingénierie des connaissances, Paris (France), 25-29 juin.

Seilles, A., Rodriguez, N., Sallantin, J., 2010, “Stakeholder Detection for Online Debates”, 12th International Conference on Information Integration and Web-based Applications & Services (iiWAS 2010), Paris (France), 8-10 novembre.

Sallantin, J., 2010, “Infospheres between Nanosphere and Ideospheres”, 8th European Conference on Computing and Philosophy (ECAP 2010), Munich (Allemagne), 4-6 octobre.

Bourreau, E., Garrido, A., Sallantin, J., Dresp-Langley, B., 2010, “From Ability to Capability”, 8th European Conference on Computing and Philosophy (ECAP 2010), Munich (Allemagne), 4-6 octobre.

Georges F., Seilles A., Sallantin J., 2010, « Sic et informatique. Vers une approche interdisciplinaire de l’identité numérique dans la communication informatisée », 17e Congrès de la SFSIC, Dijon (France), 23-26 juin.